14h12 DailyELLE > Comment on faisait avant > Le point sur les Yves
Comment on faisait avant

Le point sur les Yves

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • La robe Dior de Marlene Dietrich
  • La robe lingère
  • La chaise à fleurs
  • La robe Années folles de la Parisienne au musée Carnavalet

On revient deux secondes sur cette histoire Yves Saint Laurent qui deviendrait juste Saint Laurent, et du savoureux délire de jeux de mots que ça a engendré sur Twitter (« Yvons quand même pas retirer le Yves ? ! »). Pierre Bergé, a donné sa vision de la chose jeudi dernier sur le elle.fr : il rappelle qu’à ses grandes heures, la marque n’avait déjà pas le Yves. Il a été rajouté après. Du coup, on reste ballots. Reste que si ça a choqué tout le monde, c’est pour une raison vraie et louable : avec Yves, le deuil n’est pas fait. C’est encore tout frais, sa voix prodigieuse de canard, ses pudeurs et ses impudeurs, ses toutous, ses errances, sa fin triste et humaine. Et c’est à ça qu’on s’accrochait la semaine dernière, monsieur Bergé. À l’amour.

Sophie Fontanel

0
Dans la rubrique Comment on faisait avant
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

9 réponses à Le point sur les Yves

  • l'autre Ondine

    Je regrette aussi beaucoup Yves.
    Comment Paris pourrait-il rester Paris sans YSL ?
    (je vois mon flacon d’ici, et ces 3 lettres dorées dessus)
    Monsieur Bergé a t’il expliqué pourquoi Y est éliminé ?
    Pour moi, c’est impardonnable.

  • mulot

    ah c’est beau l’amour!
    je partage la nostalgie de Sophie!

  • mlle loupiotte

    Roh vous être fort au daily elle! Je n’arrivai pas à mettre les mots sur ce qui m’embêtait dans cette histoire! Je me trouvais un peu nulle d’être contrariée pour un prénom. Maintenant je comprends mieux et c’est peut-être plus facile d’accepter ainsi :) C’est fou ce qu’on peut faire comme histoire alors que « concrètement » ça ne change rien à notre vie…

  • Miss Nahn

    Je disais donc que oui cette histoire est douloureuse parce que la notre avec Yves n’est pas terminée, que même sa mort ne peut y mettre un terme. Retirer son nom de sa griffe c’est nous briser le cœur une seconde fois. Et ça c’est cruel.

  • Miss Nahn

    Ah bah tiens, mon commentaire n’est jamais apparu…

  • Murielle

    Je reste sur ma position que c’est une deuxième mort pour Yves, c’est comme nier qu’il a existé

  • pauline

    missing Yves…

  • Sophia

    C’est vrai, mais c’est bien aussi d’avancer, d’évoluer dans le respect de la maison bien entendu.

  • Monique

    C’est une page qui se tourne.

  • 1L
  • 2L
  • 3Le sac à dos Courrèges pour Eastpak
  • 4La playlist du week-end
  • 5
  • 6Karl au pays de Sissi l
  • 7Le radiocassette de l
  • 8La transparence de la veste Avoc
  • 9Le concours de Colette pour gagner des Timberland rouges
  • 10La collaboration entre Olympia Le-Tan et Caviar Kaspia
  • 11La playlist du week-end
  • 12
  • 13Le T-shirt « The Mighties » de Clémence Poésy pour Pablo
  • 14Dans le sac d
  • 15La chemise vraiment hawaïenne de Childish Gambino
  • 16L
  • 17Les tenues dailyrantes du week-end
  • 18La playlist du week-end
  • 19
  • 20L
  • 21Le trench fantomatique de Monographie
  • 22Le concept futé de l
  • 23Le musc enivrant de Parfum d
  • 24Les tenues dailyrantes du week-end
  • 25La playlist du week-end
  • 26
  • 27La poignée lainée du sac Fendi
  • 28Le livre sur Ann Demeulmeester
  • 29Les broderies MSGM du sac à dos Eastpak
  • 30Le T-shirt pro planning familial de Lena Dunham
  • 31