Tous les billets

postés en 2007
13h04
FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Qu’est-ce que Google sait de nous ?
  • Faut-il être mieux nu qu’habillé ?
  • comment avoir chaud quand il ne fait pas vraiment froid?
  • 9 mars 2010: aimerons-nous être des grandes bourgeoises? (Moi oui)

Eh bien la horde, nous voici rendus au dernier Fonelle avant les fêtes. Je serai absente pour cause de vacaciones avec retour le 2 janvier, pleine de pure energy, comme dit un ami. Par rapport au sujet d’hier, je vous informe de la grosse tête dubitative hier de mon amoureux quand je lui ai demandé de m’offrir une doudoune Moncler. Il en veut surtout une pour lui, j’ai l’impression. Moi, il a dit que j’aurai « un cadeau surprise ». Bah, j’adore les surprises. Et puis il a bien ri devant les images de ma fontaine, si je puis dire !
Sinon, nous achevons l’année sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur : peut-on être aussi belle que Marilyn Monroe ? Je dis ça parce que je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a toujours des filles qui vous disent « Ouais, mais tu peux pas comparer… » quand il s’agit de se comparer à des femmes à la beauté sublime. Et moi je soutiens toujours que la question c’est pas de se comparer, c’est de s’inspirer. Moi, je soutiens que le beau ne nous retire pas du beau, il nous emmène vers le beau.
Alors hier, dîner chez des copains, voilà qu’à ma droite la conversation s’enclenche sur Marilyn Monroe. Pourquoi on parle de ça ? Eh bien tout simplement parce que ça y est on avait vraiment tout causé sur Carla Bruni et Nicolas Sarkosy. On avait tout causé sur Kadafi et Nicolas Sarkosy. Bon, il ne nous restait plus rien. Quelqu’un se met à faire le lien Carla-Sarko/Kennedy-Monroe. Pof on saute sur ce lien comme si qu’on était en maternelle et qu’on participait à un grand concours de saut à l’élastique. Pendant que tout le monde s’agitait, ma voisine de table, elle, pleurnichait que Carla ou Marilyn, de toute manière c’est pas à elle qu’un truc exceptionnel  arriverait, vu que ça n’arrivait qu’aux beautés exceptionnelles.
Je n’aime pas quand on parle comme ça. J’ai donc sorti à cette fille ma théorie que je vous ai déjà mise supra. Elle m’a regardée comme si que je lui racontais que Benoit XVI était abonné à PinkTV. J’ai dû la remonter à la chignole tellement elle était négative. Je sais pas vous, mais moi je ne pourrais pas vivre dans un tel défaitisme. Je n’ai pas le museau divinement candide d’Audrey Hepburn, par exemple, mais j’ai tant de fois bu l’image d’Audrey que, parfois, à de rares moments de grâce, mon cou s’élance, et dans le miroir je vois que je suis une sœur d’Audrey. Parce que tout est question d’attitude. Ça ne vous arrive jamais, à vous, de vous sentir Kate Moss même si vous n’avez pas son physique, uniquement parce que vous avez su capter quelque chose, là, de fugitif, qui est elle, qui vient d’elle, qui est à mon avis le vrai don que les stars font d’elles-mêmes ? Bon, ok, je parle un peu comme Frédéric Mitterrand, là, toutefois y a du vrai de vrai dans ce que je raconte. Et je ne voulais pas finir l’année sans apporter ma contribution au bien-être de notre merveilleuse horde.
Vous me faites passer des moments qui pourraient être dans Friend’s, comme le disait l’un de vous (Simon ?) l’autre jour. Vous êtes chaque jour plus nombreux et c’est une joie dont vous n’avez pas pas idée. Ou bien si, que je suis bête, évidemment que vous en avez idée !
Le Fonelle d’Or est ce jour décerné à Léticia qui m’écrit : « Et dire que tu as l’âge de ma maman ! ». Ce qui m’a fait tellement rire que j’en ai postillonné mes Car en Sac.
Bonnes fêtes, horde sublime !
Fonelle

 

0

51 commentaires

Kevin Mogan2011-12-16 à 02:41:22

Its like you read my mind! You seem to grasp so much approximately this, such as you wrote the ebook in it or something. I think that you just could do with some p.c. to force the message home a bit, however other than that, that is fantastic blog. A great read. I will certainly be back.

13h54
FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Chuis Lac + 8, mais je me soigne
  • faut-il du génie pour faire un gilet?
  • 11 mai 2010: peut-on parler d’une beauté du délabré?
  • 23 octobre 2009: que peut dire de beau un foulard?

Bon, là ce matin je sors de chez moi. Temps radieux. J’ai sur moi mon manteau en laine bouillie de chez Isabel Marant acheté avec Inès, si vous vous en souvenez bien. Donc je sors de chez moi, et je cours à rendez-vous que j’avais. J’y vais à pied vu que c’est pas loin de chez moi. Or, que se passe-t-il ? Se passe que je me congèle les doigtures C’est pas compliqué, j’avais tellement froid que je pouvais même pas téléphoner. J’avise une passante et je lui dis : « Ça caille, hein ? ». Et vous savez ce qu’elle répond, l’autre grognon ? « Vous avez vu comment vous êtes habillée, aussi ! Faut vous couvrir ! ». Et regard plein de mépris vers mon manteau semi-boule en laine bouillie emmanchures larges esprit pardessus de grand-père génial dément que j’    ai, un truc que pour trouver plus tendance, faut aller dans l’imaginaire de Kate Moss ! Bon, certes, c’est vrai qu’un simple coup d’œil à cette passante amenait à comprendre ce qu’elle appelait se « couvrir ». Elle portait quant à elle une parka informe couleur de despèrebeige housewifes, elle avait des moufles aux pieds, un serre-tête avec deux peluches collées à ses oreilles, et une écharpe dans des tons indicibles, un truc fait par des Mayas, je vois pas d’autres solutions. Moi, attention, je respecte les goûts de chacun. Mais là j’ai une question : était-ce son goût, cet affublement ? Est-ce qu’il n’y a pas chez nous tous, sauf les folles comme moi qui se les caillent par snobisme, une pulsion d’oublier tout ce qui est beau quand il fait vers les deux degrés ? Comme une pulsion maso, hyper maso, de devenir citoyenne d’un pays de l’Est dès qu’il fait froid ?
Alors moi je dis : vigilance. Ça doit être notre combat. Certes j’étais un peu ridicule avec mon manteau divin. Mais faut pas tomber dans l’autre extrème. C’est pour ça que tout ça m’amène au sujet du jour dont auquel je parle, je l’admets, un peu en bas de page aujourd’hui : la doudoune Moncler. Tout le monde peut pas s’offrir une vraie doudoune Moncler ( http://www.moncler.fr/ ) entièrement faite de duvet de poils des jambes des membres de la famille Agnelli. (Y en a toutefois chez Uniqlo, à 69 euros). Pour ma part, poussée par la nécessité (ouais) j’ai foncé chez Moncler, rue du faubourg Saint-Honoré. Repérage. J’en veux une avec une capuche. Dans la boutique, y avait une fille qui en essayait une longue, j’ai essayé de lui expliquer que ça faisait mémé mais elle voulait rien entendre, elle voulait pas cailler de la zone hum-hum, donc il fallait selon elle que ça descende sous les fesses. Moi, je veux court. J’ai regardé le prix. Que faire ?
D’où le coup que j’ai foncé voir mon amoureux pour lui suggérer de m’en offrir une à Noël. Mais avant, je me suis entraînée sur tout ce que j’avais lui jacasser comme argument dans un petit jardin devant chez lui (voir le dogma du jour ci-dessus). Je vous dirai sa réaction, là il était une réunion.
Ah, au fait, important : le Fonelle du jour est décerné à wkw qui me dit que ma voix ressemble à celle d’Anne Sylvestre, chanteuse des années 70, pas la plus sexy du monde, mais rions ensemble, hein ! Et puis, pour répondre à ta question wkw, non je n’ai pas d’accent, j’ai dit « grosse » hier avec l’accent du sud uniquement pour me réchauffer.
Allez, à demain !
Fonelle

Et toujours le clip spécial Fonelle de Karen sur YouTube (j’adore écrire « sur »), http://fr.youtube.com/watch?v=AUDnxUKihx4

1

39 commentaires

prada2012-07-05 à 10:13:15

You can be sure to buy only authentic prada, prada shipped directly from Italy with the manufacturer's authenticity card and with an elegant dust bagThis delightful alternative to a traditional prada purse incorporates the classic Damier design into a modern package sac prada.

13h25
FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Là, Fonelle met un truc précieux pour aller à la plage
  • La chaussette est-elle importante ?
  • pourquoi y en a qui caillent pas?
  • ces boots bordeaux me mettent-elles dans de beaux draps?

Bon, là ce matin je sors de chez moi. Temps radieux. J’ai sur moi mon manteau en laine bouillie de chez Isabel Marant acheté avec Inès, si vous vous en souvenez bien. Donc je sors de chez moi, et je cours à rendez-vous que j’avais. J’y vais à pied vu que c’est pas loin de chez moi. Or, que se passe-t-il ? Se passe que je me congèle les doigtures C’est pas compliqué, j’avais tellement froid que je pouvais même pas téléphoner. J’avise une passante et je lui dis : « Ça caille, hein ? ». Et vous savez ce qu’elle répond, l’autre grognon ? « Vous avez vu comment vous êtes habillée, aussi ! Faut vous couvrir ! ». Et regard plein de mépris vers mon manteau semi-boule en laine bouillie emmanchures larges esprit pardessus de grand-père génial dément que j’ ai, un truc que pour trouver plus tendance, faut aller dans l’imaginaire de Kate Moss ! Bon, certes, c’est vrai qu’un simple coup d’œil à cette passante amenait à comprendre ce qu’elle appelait se « couvrir ». Elle portait quant à elle une parka informe couleur de despèrebeige housewifes, elle avait des moufles aux pieds, un serre-tête avec deux peluches collées à ses oreilles, et une écharpe dans des tons indicibles, un truc fait par des Mayas, je vois pas d’autres solutions. Moi, attention, je respecte les goûts de chacun. Mais là j’ai une question : était-ce son goût, cet affublement ? Est-ce qu’il n’y a pas chez nous tous, sauf les folles comme moi qui se les caillent par snobisme, une pulsion d’oublier tout ce qui est beau quand il fait vers les deux degrés ? Comme une pulsion maso, hyper maso, de devenir citoyenne d’un pays de l’Est dès qu’il fait froid ?
Alors moi je dis : vigilance. Ça doit être notre combat. Certes j’étais un peu ridicule avec mon manteau divin. Mais faut pas tomber dans l’autre extrème. C’est pour ça que tout ça m’amène au sujet du jour dont auquel je parle, je l’admets, un peu en bas de page aujourd’hui : la doudoune Moncler. Tout le monde peut pas s’offrir une vraie doudoune Moncler ( http://www.moncler.fr/ ) entièrement faite de duvet de poils des jambes des membres de la famille Agnelli. (Y en a toutefois chez Uniqlo, à 69 euros). Pour ma part, poussée par la nécessité (ouais) j’ai foncé chez Moncler, rue du faubourg Saint-Honoré. Repérage. J’en veux une avec une capuche. Dans la boutique, y avait une fille qui en essayait une longue, j’ai essayé de lui expliquer que ça faisait mémé mais elle voulait rien entendre, elle voulait pas cailler de la zone hum-hum, donc il fallait selon elle que ça descende sous les fesses. Moi, je veux court. J’ai regardé le prix. Que faire ?
D’où le coup que j’ai foncé voir mon amoureux pour lui suggérer de m’en offrir une à Noël. Mais avant, je me suis entraînée sur tout ce que j’avais lui jacasser comme argument dans un petit jardin devant chez lui (voir le dogma du jour ci-dessus). Je vous dirai sa réaction, là il était une réunion.
Ah, au fait, important : le Fonelle du jour est décerné à wkw qui me dit que ma voix ressemble à celle d’Anne Sylvestre, chanteuse des années 70, pas la plus sexy du monde, mais rions ensemble, hein ! Et puis, pour répondre à ta question wkw, non je n’ai pas d’accent, j’ai dit « grosse » hier avec l’accent du sud uniquement pour me réchauffer.
Allez, à demain !
Fonelle

Et toujours le clip spécial Fonelle de Karen sur YouTube (j’adore écrire « sur »), http://fr.youtube.com/watch?v=AUDnxUKihx4

0

0 commentaire

18h54
FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • DEUXIÈME JOUR DES DÉFILÉS
  • JEUDI 5 JUIN
  • est-ce que les femmes sont tout le temps critiquées?
  • Ça va les chevilles ?

Ohlalalalala, mais vous êtes hilarants, là, tous ! Maintenant j’ai genre genre deux heures par jour consacrées à lire vos commentaires, le tout en essayant de bosser as usual ET les trucs du journal ET l’écriture de mes petits bouquins dont auxquels vous me causez sans cesse et qui auront bien du mérite à être prêts pour mi-mai si je suis tout le temps interrompue.
Alors, je vous informe que ça devient de plus en plus difficile de décerner le Fonelle d’Or, étant donné le niveau atteint par vos plumes. Par exemple, today me voici avec un Fonelle d’Or ex æquo, un pour Kiddo parce que, le coup de vous appeler « les Fonettes », c’est juste génial, et un autre pour Karen, qui s’est mise prem’s au dogma de Fonelle sur YouTube, http://fr.youtube.com/watch?v=AUDnxUKihx4 (je vous conseille d’aller voir, si ce n’est déjà fait). Le dogma de Fonelle est simple, il s’agit de conversations imaginaires DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE, filmées.
D’ailleurs mon dogma du jour, illustre l’idée suivante : comment ne pas se faire chier pendant les fêtes.
Certes, le coup de mettre des tennis usagées (étudié hier) devant sa mémé peut déjà nous animer deux bonnes heures. Mais j’ai mieux. Moi, ça fait des années que je me rase (c’est une image) pendant les fêtes. Why ? Tout le monde sort le Champagne alors que ma pomme n’aime que le rhum. Alors depuis des années, je joue silencieusement avec les bouchons de Champ’ (le tour en fer) pendant les autres discutent. Ça me permet d’avoir la paix, vu que personne dans ma famille n’oserait me déranger quand je fais enfin quelque chose de mes dix doigts, et puis ça me permet d’exprimer l’humour profond dans lequel je me réfugie when la vie me semble un peu si glop que ça. Ces bouchons, j’en fais des personnages.
Des années à se raser, ça en fait des bouchons de champagne. Autant vous dire que j’ai une collec’. Autant vous dire que cette collec’ clouée au mur at my home fait que les gens en général s’arrêtent devant en faisant : « Ah ben merde, ah ben c’est quoi, ah ben c’est dingue, ah c’est ça alors ! ». À ce jour, vingt-deux personnes en cinq ans sont parties de chez moi pensant que c’était une œuvre de cette divine Sophie Calle intitulée « No time for autre chose ».
J’aurais pu vendre cette œuvre. Andrea Bocelli, le chanteur à succès, était preneur. Voilà, tout ça pour dire que Karen a tellement raison de se lancer dans des aventures artistiques. Luna aussi, oui la petite Luna qui faî tout le temps des fotes, elle aussi a un don pour le dessin, je le sais. J’aimerais, si je peux servir à quelque chose dans cette vie, servir à vous montrer qu’on est tellement libres, si on ose.
Des soucis, on en a tous. Des limites, on en tous. C’est bien. C’est ça qui fait qu’on se hisse pour aller voir plus haut « le soleil above », comme disait un chanteur qui vivait plutôt dans la nuit.
Vive nos imaginations, et à demain les Fonettes !
Cloclo

0

28 commentaires

prada2012-07-07 à 19:10:27

We have migrated to new servers. prada And under this migrations the hourly stats may have missed a day under some account. The service is running normally again now.Plenty for shops advertise two-piece Hollisters bathing suits for girls. Frequently,sac prada they just do not get single-piece benefits.

15h43
FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • La notoriété est-elle à souhaiter ?
  • 16 avril 2010: comment dire que ce n’est qu’un au revoir ?
  • hein? que dit le corps?
  • 24 septembre 2009: Yatil une fille ronde pour m’aimer dans la salle?

Ah mais vous, vous m’avez estomaquée ce matin quand j’ai lu tout ce que vous filmez ! Non mais c’est dingue ! Non mais comment des films aussi nuls que ceux qu’on voit, tous les « Embrasse-moi si je t’aime », « Reviens même quand tu t’en vas », et autres françaiseries, donc comment tous ces films peuvent encore trouver preneurs alors que vous êtes là, vous, avec votre talent en herbe sidérant ! Bon, du coup, je suis amenée là à dire que le Fonelle d’Or est décerné à Karen qui filme du plancton. Y a plus zozo que moi, on dirait. C’est ça que j’aime dans cette nouvelle bande : elle est pire que mon cas.
Le sujet du jour, « Faut-il avoir forcément des tennis impecs ? »  nous emmène très loin de tout ça. Quoique. Comme vous le montre le petit film moi et Pablo Picasso avons amoureusement concocté pour vous, j’ai eu litige ce matin avec une copine qui, venant à passer at my house, rouspétait que MES tennis, des Warriors en toile qu’on en trouve quand on en cherche, notamment rue des Canettes à Paris, donc que mes MES tennis, elles étaient pas propres. Ma copine soutenait que MES tennis, je pourrais au moins les laver des fois. Moi, j’étais pas du tout d’accord. C’est-à-dire que moi, je me donne un mal de varan pour que MES tennis aient justement jamais l’air de sortir de la boutique. Alors là, je suis formelle sur la liberté de chacun sur ce sujet. MES tennis doivent toujours être comme celles de Jane Birkin, laquelle, jadis portait les siennes toutes élimées. Ce que j’aime, c’est être hyper propre, et ça purée ah je suis hyper propre, avec mon parfum Guerlain Heure Bleue, mon teint super, et pof juste les tennis avachies.
Je signale à ma copine (je vais lui dire d’aller voir comment que je cause d’elle sur ce blog) que ça me prend une année entière de saloper comme ça des tennis. Ça s’use si doucement que, comme lord Byron, je suis limite de les filer à user à une copine…
Pour moi, la règle est simple. Avec une robe, la tennis doit être impeccable. Avec un fûte, la tennis doit être pas impeccable.
Pas plus tard que ce week-end, j’étais à une soirée où y avait une jeune fille avec une mini-robe et des collants noirs opaques et de tennis blanches nickel. Genre Stan Smith, en cuir. Eh ben, c’était super.
Mais ce matin quand j’ai enfilé mon jean, c’était hors de question de prendre autre chose que mes vieilles Warriors.
Je sais que c’est snob, comme attitude. Ouais j’en ai parfaitement conscience. Ouais j’ai des côtés snobs MAIS COMPENSÉS À MORT PAR MA BIENVEILLANCE.
Une fois, j’ai pris un verre avec le top Stella Tennant. Elle, elle poussait le truc encore plus loin. Elle avait des Converse montantes, anciennement noires, toutes used, et trouées. Et, par les trous, on voyait ses chaussettes en cachemire vermillon. Elle m’a même dit que dans les moments de doute, elle regardait ce rouge qui surgissait du noir et elle repren    ait goût à la vie.
J’aimerais évidemment vous lire sur ce qu’on pourrions appeler la philosophie de la tennis. Et surtout, encore bravo pour vos idées de choses à filmer. Je sens qu’on va bien s’amuser, les amis.
Allez, il est temps pour moi de plier langage,
A demain !
Fonelle

0

70 commentaires

prada2012-07-05 à 11:54:35

You can be sure to buy only authentic prada, prada shipped directly from Italy with the manufacturer's authenticity card and with an elegant dust bagThis delightful alternative to a traditional prada purse incorporates the classic Damier design into a modern package sac prada.

  • 1L
  • 2L
  • 3Le sac à dos Courrèges pour Eastpak
  • 4La playlist du week-end
  • 5
  • 6Karl au pays de Sissi l
  • 7Le radiocassette de l
  • 8La transparence de la veste Avoc
  • 9Le concours de Colette pour gagner des Timberland rouges
  • 10La collaboration entre Olympia Le-Tan et Caviar Kaspia
  • 11La playlist du week-end
  • 12
  • 13Le T-shirt « The Mighties » de Clémence Poésy pour Pablo
  • 14Dans le sac d
  • 15La chemise vraiment hawaïenne de Childish Gambino
  • 16L
  • 17Les tenues dailyrantes du week-end
  • 18La playlist du week-end
  • 19
  • 20L
  • 21Le trench fantomatique de Monographie
  • 22Le concept futé de l
  • 23Le musc enivrant de Parfum d
  • 24Les tenues dailyrantes du week-end
  • 25La playlist du week-end
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Haut de page