11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Combien de manteaux ?
Le blog de Sophie Fontanel

Combien de manteaux ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • les riches sont-ils drôles?
  • MERCREDI 11 JUIN
  • Où en suis-je avec le féminisme ?
  • Est-ce que le luxe est sacré ?

duffle-coat

Chère Horde, souci que le manteau est un peu la chose qu’on porte le plus l’hiver, donc que c’est bien de varier, enfin je veux dire si on peut, et d’ailleurs, aussi SI ON A LA PLACE. Encore plus volumineux que le pull, y a cette grande forme lourde que, donc il faudrait avoir en quantité mais sans que ça ne pèse jamais dans notre vie. Alors, comment faire ? Tentative pour y voir clair.

Mon père n’avait qu’un manteau, comme dans la chanson « dans son pardessus râpé, il s’en allait l’hiver l’été… », un truc génial qui finissait par, comment dire, avoir pris l’odeur de mon père, l’odeur de sa bagnole, aussi. Ma mère avait deux manteaux, un chic qu’elle ne mettait jamais, et un chaud affreux, dans lequel elle vivait huit mois par an, avec le sac en bandoulière par là-dessus. Moi, j’ai compté, j’ai sept manteaux. Deux chers, et le reste des trucs chinés que j’adore. Chaque fois que j’ouvre la penderie et que je vois les manteaux, je suis prise d’une pulsion qui est ma pulsion de « tri terrible ». C’est celle où je fais des yeux où on voit plus que le blanc dedans où mon état d’esprit est du genre « tout doit disparaître, vivons avec rien ». Mais à chaque fois, j’essaie chaque manteau et ne peut me résoudre à abandonner quoi ce que soit. Finalement, les manteaux sont la seule chose encombrante dans ma vie. Parfois, dans une boutique, je vois un nouveau manteau sublime, genre même pas cher, et le désespoir me prend, je pense à ma penderie. Là, j’ai vu ce duffle-coat, dieu merci pas à vendre, mais qui m’a fait transe, comme on dit. Et avec les soldes, je prie pour ne pas être tentée par un truc énorme. Mais bon si je vais plus loin, je vois que le manteau, c’est décisif, et pas juste parce que ça tient chaud. C’est aussi ce qui fait que, me croisant sans les vitrines toutes grises de l’hiver, je vois une allure au lieu de voir juste une invisibilité. Et à chaque fois je pense à Greta Garbo, toutes ces photos d’elle dans New York avec de grands manteaux amples, les grandes enjambées de cette femme. Pour celle qui n’ont pas jeté un œil au merveilleux livre de Nelly Kaprièlian « Le Manteau de Greta Garbo », je rappelle que ça parle d’une fille qui a finalement acheté à une vente aux enchères un manteau de Garbo, et qui se demande pourquoi.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Minika qui dit que parfois l’habit est une altitude. Si bien dit.

À demain, les adorés,

Fonelle

Ps. Dom, je vous lis et vous lie, et me lie à vous.

Ps2. Isabelle la Cathodique, j’écris sur ce salut qui nous bien par l’habit, en ce moment.

Ps3. So, ah Frida savait s’habiller.

Ps4. sabcestbien, oui souhaitons plus souvent bonne année!!!

Ps5. Mylène, c’est une phrase de Colette qui serait passée chez Colette ! Merci!!!!

18
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

16 réponses à Combien de manteaux ?

  • Kate

    Oui, moi aussi, mon père portait un dufle taille 64!
    Voilà de la matière … Et le poids… Aucun placard résistait!
    Après, les hommes de mon entourage suivait son exemple!
    C'était un effet " Churchill en look écolier".
    Indestructible and rebell : no système eclair !

  • Isabelle la cathodique

    Greta Garbo, enveloppée dans un manteau de Greta Garbo! Nelly Kaprièlian est géniale, son geste est génial. C'est comme dans l'histoire de Vincent Delerm, un garçon dort à côté d'une fille qui a vu les robes de Dalida dans un placard un soir de la rue d'Orchampt…
    Quant à moi, shame on me! Je vous ai tutoyée dans mon élan hier! Je viens de m'en rendre compte…

  • tiquetpuce

    J'ai huit manteaux… mais je sens que celui-ci va m'empêcher de dormir !!!

  • mylène

    J'ai l'oeil, sur ebay, sur un manteau que son vendeur décrit comme 'good for doggy walks'.

    J'ai presqu'autant envie d'acheter le manteau (£9, la ruine !), je n'aurais plus qu'à emprunter le chien de la voisine, et hop en balade.

  • Tiphaine

    J' ai gardé longtemps un vieux duffle coat dont je me servais comme plaid! Et au détour d'un déménagement je m'en suis séparée ! Bêtise ! Pas mieux comme plaid !

  • Vallie1001

    Pour moi, le manteau est plus un "déguisement" qui me permet de me sentir autre, quand j'en ai envie et selon mon humeur, je passe mon long manteau anthracite et un chapeau en fourrure et je me sens comme Anastasia ou Mata Hari, je mets ma doudoune et mon bonnet et je m'envole au Pôle Nord au milieu des ours blancs ou j'enfile mon manteau crème, mes gants et mon béret assorti et dans le gris de l'hiver on ne voit que moi.

    Passe une douce année remplie de jolis moments et merci pour ton retour (je n'avais pas encore eu l'occasion).

  • alexa

    Justement je pensais l'autre jour à l'accumulation de manteaux. Comme toi j'en ai des courts, des longs, des chers , des pas chers, des pour quand il fait très froid, des pour quand il fait moins froid, des chics, des hérités et donc injetables…Comment s'en sortir? Partager ses manteaux à l'occasion, A la limite, je préfère avoir plus de manteaux que de chaussures…Va comprendre!

    En tout cas, je te souhaite une belle année à manteaux (avec Robert dedans!)

  • Emma

    Je voulais te souhaiter une très belle année, Sophie, beaucoup de joie, de rire, de bonheurssssss.
    Et te dire quel bonheur c'est, de pouvoir à nouveau te lire tous les jours. Oui, un petit bonheur, un vrai.
    T'embrasse fort.

  • Sunny side

    Sujet grave et dévastatoire les manteaux qu'on aime et qui encombrent ! Combien de fois ai-je traversé ce moment encore hier … blanc des yeux qui roulent … je donne et j'allège … pour me retrouver finalement chez casto pour les stocker ds une grande boite ou une housse à rayures marinières. Chaque manteau est un porteur de rêves, une histoire à lui tout seul, un voyage inédit pour lequel je l'ai choisi. J'attends la "personne" qui lui correspond, à qui le donner, celle qui va honorer et prolonger ce rêve ailleurs sans moi.

  • laprincessaupetitpoids

    Le plus intéressant est souvent sous le manteau…

  • Marie

    Bonjour à toutes et bonne année !
    Que Sainte Mère Futile soit toujours avec nous et avec nos esprits. Ça me fait penser que j'ai un manteau Esprit que j'ai dû traîner et qui doit ressembler au Saint Suaire !
    Marie (pour de vrai)

  • leanna

    D'abord, bonne année Sophie ! belle et douce année, avec plein de livres à lire et à écrire, plein de beaux vêtements à acheter ou pour rêver, plein de nouveaux endroits à visiter ou d'anciens à redécouvrir ….
    Donc, les manteaux ….Chaque fois que j'en achète un, je me dis que c'est le dernier ! que celui-là, c'est LE manteau idéal, celui qui me donnera une classe folle à la ville et à la campagne, celui que je peux mettre avec des Uggs ou des escarpins, celui que est chaud, mais pas lourd, celui qui …..C'est comme ça que j'ai successivement accumulé un grand pardessus max mara camel, un petit Rykiel noir, un vrai loden autrichien, une espèce de grande robe de chambre blanc cassé …, plus quelques doudounes et parkas …
    Donc, je vous le dis : le manteau idéal existe ! il est juste éparpillé en centaines de morceaux, qui, je vous l'accorde, encombre nos placards …!mais c'est si bon ..

  • lilou

    Ambiance Paddington! Il n’en faut qu’un. Comme dit Isis, celui qui devient nous, qui nous fait une seconde peau. J'aimais un homme il y a longtemps, lui et son manteau dans lequel je m’enveloppais, un pardessus en cachemire simple mais chic qu’il ne quittait pas, tellement usé qu’il l’a jeté, sans son manteau, ce n'était plus le même. C’est idiot mais ça m’a rendue triste. C’est bête comme on s'attache à ces bouts de tissu, l’odeur, les souvenirs, je l’aurais rapiécé pour ne pas que s’envole la mémoire des moments dont il était le dépositaire.

  • sabcestbien

    c'est vrai que le manteau ça prends de la place dans les placards et pourtant en avoir des différents c'est ce dire qu'on peut etre différente certains jours mais c'est encombrant…
    du coup moi j'en ai certains enfouis et je ne les redécouvre que lors d'expéditions placardesques… pourtant je les aime..
    il est beau de véçu ce duflecoat…comme un ours doudou qui a vieilli d'etre trop aimé
    il me fait penser à Padington…

  • Minika

    Comme c'est intéressant ce Fonelle d'or pour quelque chose que je n'ai pas vraiment voulu écrire (dois-je le rendre ? Ah ah )… J'ai voulu écrire "attitude" mais ayant fait une faute d'orthographe, j'ai écrit atitude… avec un seul T ! Et toi, (très drôle) tu as lu "altitude" !! Bref. Au final, je ne sais pas si tu as voulu écrire "altitude" ou "attitude". Je viens de regarder sur mon clavier et je constate que le L et le T ne sont pas du tout à côté et que ce ne peut donc être une faute de frappe. J'en conclus que tu as donc voulu dire "altitude" et trouve que c'est mille fois plus intéressant que "attitude". J'aurais dû écrire ça. Oh oui, que j'aurais dû ! Car la vraie classe ce n'est pas d'avoir l'air hautaine mais d'avoir une certaine altitude. Du moins dans l'esprit du vêtement que l'on porte. Sinon, moi, mon placard est plein de vêtements virtuels que je n'ai pas achetés et qui en sont restés au stade de fantasmes… ça prend carrément moins de place. Et comme ça, on peut avoir plein de manteaux d'hiver…

  • isis de paname

    Le manteau c'est notre seconde peau de l'hiver…

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30