11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Combien de sacs ?
Le blog de Sophie Fontanel

Combien de sacs ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • JEUDI 8 JANVIER
  • Notre père qui est aux yeux ?
  • LUNDI 13 OCTOBRE
  • VENDREDI 17 AVRIL 2009

the row-fonelle

Chère Horde, je voudrais parler du rapport qu’on a au sac. Celui-ci, splendide et qui sera hors de prix, car tout est hors de prix chez The Row, marque américaine assez divine, m’appelle du fond de son inaccessibilité en hurlant mon prénom, en criant « Maison ! »,  « Prends-moi ! » et tout le tralala. Je reste de marbre, un peu comme la salle de bain qui irait super bien dans l’appart’ que j’aurais si j’étais une milliardaire new-yorkaise. MAIS EN DEDANS, JE VACILLE. Et pourquoi ?

Je n’ai pas besoin de sac. Je préfère être les mains dans les poches qu’avoir un sac. Je préfère avoir les poches pleines et déformer mes manteaux, mes vestes, qu’avoir un sac. Je préfère avoir tout dans mes poches et que ça me fasse comme le bazar à Rocco Siffredi qu’avoir un sac. Et pourtant, je vois ce sac et je tremble. Qu’est-ce qui se passe dans nos têtes ? J’en ai rien à foutre des signes extérieurs de richesse, moi, j’ai su dépasser ça il y a des années. Alors, pourquoi je suis là à rêver d’un truc ? Évidemment, les sacs créent du désir. Peut-être parce qu’on met tout le temps les mains dedans ? Peut-être parce qu’on a sa vie dedans ? Dès que je mets un beau sac devant mon manteau, je me pousse du col, je me trouve fabuleuse. Mon dieu que tout ça est étrange. En plus, je peux passer l’été avec un panier en osier, et l’hiver avec une besace de l’armée. Mais quand même, merde, ça m’appelle. Est-ce que le sac serait le truc à tripoter que sinon j’ai pas si souvent ?

Fonelle d’Or décerné ce jour à Solexine qui essaie de me gratter ma chemise Kitsuné !

À demain, les ad(h)ord(é)s…

Fonelle

Ps. Takati, on est donc tous dans la même barque !

Ps2. Lilou, les chemises piquées au père, ça c’est royal…

Ps3. Blue Gine, bon sang ton analyse est fabuleuse.

Ps4. Orélie, oui les chemises sur cintres, ça c’est le chic absolu, en plus.

Ps5. Ma Li An, les chemises Agnès b. sont cultes.

20

Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

22 réponses à Combien de sacs ?

  • Natou

    Alors moi ca me vait mais AUCUN effet les sacs . J’en achete un tt les dix ans Là j’ai une pochette en cuir que je porte en bandouliere, c’est largement suffisant et je m’en tamponne !!!

  • Hache

    « Dès que je mets un beau sac devant mon manteau, je me pousse du col, je me trouve fabuleuse. »
    Fabulosas : qui peut servir à la création de légendes ou de fables.
    Tu es là à rêver d’un sac simplement parce que tu aimes rêver.
    Sophie la grande rêveuse.
    « évidemment les sacs créent du désir », un désir sans fin.
    Je crois que tout cela n’a rien à voir avec le truc à tripoter. Car parfois c’est même l’effet inverse que cela produit !

    A quand un post : en habit banal, bof (ou pire, moyen !) je me trouve fabuleuse.

  • Murielle

    Plusieurs sacs aussi mais des pas chers car c’est un accessoire dont je me lasse très vite, comme ca pas de regrets le jour où je m’en sépare, vu leur prix d’achat, 50 euros max.

    Tiens justement Fonelle je m’en suis acheté deux de la marque Elle, un doré et un argenté, dans une vente privée, donc bien soldés…

  • marga

    @sabcestbien: mais quelle idee extraordinaire tu me donnes la! je vais exposer mes magnifiques chaussures impossibles a mettre aux pieds sur les etageres de ma cuisine. oui! oui! , a cote d´un bouquet fane de petites roses, deja la, et de beaux plats en terre cuite ramenes du Mexique. faudra les nettoyer de temps en temps pour enlever la graisse…

  • Fanélie

    Salut Fonelle!
    Dis tu nous fais un post sur le dépassement des signes extérieur de richesse?
    Ça nous enrichirait vachement :)

    Bisous!
    f

  • navajo

    Je crois qu’on chérit son sac comme, enfant, on chérissait son journal intime : on a tout mis dedans…

  • navajo

    … Je sors en pyjamas et manteau pour aller chercher les croissants, mais j’ai pris mon sac, des fois que l’aventure m’attende au coin de la rue…

  • Claire

    Ce qui me parle dans cette silhouette, c’est le porter du sac « à bout du bras », comme si elle était prête à assommer quelqu’un avec…

  • Dans les yeux

    Oh merveille! Qu’est-ce qu’elle a aux pieds? C’est bleu-non-gris-non-bleu, ça a l’air doux et léger comme deux petits nuages…

  • Bérénice

    Peut-être que quand on a fini de vider son sac envers le monde, les autres, soi… il reste…le sac!
    Et qu’alors là, les femmes aux personnalités à tiroir, attentives à la poésie du détail… on se reconnaît dans la horde, isn’t?

  • laprincesseaupetitpoids

    Idem for me..j’ai un magnifique amazonia dans le placard soigneusement rangé et bourré d’éponge pour ne pas le déformer…et je traine sans cesse ma besace toute molle vintage qui fait baver les filles et mon petit osier rapporté d’Egypte ..cela me donne l’impression d’y être toujours un peu dans ce pays fabuleux…

  • sabcestbien

    @marga, j’ai une paire de chaussures anglaises encore dans sa boite, jamais mises, tellement hautes mais tellement belles que j’aurais envie de les mettre dans la vitrine à alcool que j’ai dans ma cuisine… j’en connais un qui va faire la tronche et dire que c’est bien la peine d’importer des chaussures pour pas les mettre du coup, la boite est planquée dans la chambre, meme s’il sait qu’elle est là…
    c’est comme un tableau bleu multicolore avec des splash de couleurs… elles sont si belles que j’ai pas envie de les abimer et en plus mes pieds vont me dester dedans car elles sont super hautes… mais je voudrais pas m’en séparer…
    comme le sac Lamarthe que j’ai et qui fleur si bon le cuir mais qui n’est pas en bandiliere et donc que je ne sors pas… il voudrait bien lui prendre l’air, j’en suis sure.

  • lilou

    Il appelle peut-être parce qu’il est crée une extension de soi, physique, il aide à l’allure, on s’y tient pour être droite, s’il est beau il habille n’importe quelle tenue. Un sac c’est aussi tout un paysage mental et un imaginaire. Mon sac de plage à rayures est avec moi tout l’hiver!

  • jicky

    il est beau celui de la photo, mais est ce bien utile de le « gâcher » en savates de papy? :-)

  • marga

    viens de visualiser The Row. leurs sacs me font BEAUCOUP penser a ceux de Delvaux, non?

  • marga

    maginifique ce sac. le detail de l´anse en croco… moi, j´aime ceux en bandouliere, petits, pour avoir les mains libres a tout moment.
    @ leanna: j´achete, aussi, des merveilles que je GARDE BIEN AU CHAUD! le psy d´Isis pourrait-il se pencher sur mon cas?

  • Patou

    C’est cruel, la mode. Ça vous agite des tas de choses somptueuses sous le nez, et ça vous les escamote dès que vous tendez le bras. Un peu comme le pompon du manège qu’on arrivait pas à attraper quand on était gosse. Ce sac The Row est je dois dire un fort beau pompon.

  • Silences

    @Patou et Sabcestbien : merci pour vos réponses d’hier. Si je comprends bien le secret de la chemise sous-pullesque réside dans sa mollesse. et sa finesse.
    Pour le sac, outre la pure beauté potentielle de l’objet, y a sans doute ce côté intérieur, cette maison portative, des choses de nous qu’on porte à bout de bras ou d’épaule, et qu’on garde contre soi. C’est intime, un sac.

  • leanna

    Je suis totalement accro aux sacs ! Toujours à la recherche du sac idéal, recherche jamais terminée bien sûr …Sitôt que l’objet de mon désir a rejoint mon placard, je repars à la chasse ….ya un côté Sisyphe dans ma quête ! Là, je viens de faire l’acquisition, pendant les soldes sur Monnier, d’un Michael Kors camel avec des surpiqures sellier crème ( pour compléter ma panoplie « Hamptons « …), il est bien au chaud dans le placard, emmitouflé dans son dust bag. Déjà, je le trouve superbe, mais un peu trop « luxe » peut être, pour mes activités quotidiennes ….va falloir remédier à cela ! Justement je viens de voir des nouveautés pas trop chères sur Sarenza …..L’enfer, c’est les sacs !

  • sabcestbien

    j’ai presque autant de sac que de paires de chaussures (sur lesquelles j’ai freiné),
    je me suis un peu aussi calmée et je mise sur la qualité et donc sur le cuir, sans marque, ça deviens abordable et c’est surtout longue durée…
    pour avoir les mains libres comme toi Sophie, je préfère les bandolieres et les sac à dos (toujours en cuir)
    de toute façon, il faut bien que tu les vide tes poches, c’est pas pratique, en plus, les vetements de filles ont beaucoup moins de poches que ceux des messieurs…

  • may en avril

    Merci Sophie et Isis, moi c’est tout pareil que vous, les mains dans les poches, la personnalité à tiroir (l’envie de pleins de sacs/ c’est pas raisonnable)! Qu’est-ce que cela fait du bien de se sentir faire partie d’une bande, c’est pas si souvent.

  • isis de paname

    Moi j’ai un rapport quasi maladif avec les sacs (allo le psy tu m’écoutes ?)
    J’en ai des très beaux et onéreux (putain parfois je me dis que c’est une honte d’avoir des sacs qui coûtent un bras)… qui restent dans mon placard.
    Car je ne porte que des paniers en été et des tote bag en hiver.

    un psy m’avait dit un jour que les femmes qui aiment les sacs ont des personnalités à tiroir…

    Isis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31