11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Comment mettre les choses hors contexte ?
Le blog de Sophie Fontanel

Comment mettre les choses hors contexte ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • faut-il prendre (le) large?
  • Est-ce que mon bureau dit qui je suis ?
  • qui connaît le coupé-coudes?
  • 14 janvier 2010: comment être unique dans un monde pas unique?

Cette chemise trouvée dimanche matin au marché d’Aligre, à 15 €. Ce qui m’amène à parler d’un concept que, dans ma bande, on manie très bien: le « hors contexte ». Il s’agit, quand on achète un vêtement (ou un objet) de penser à ce qu’il donnera une fois qu’on le sortira de son monde. Le monde de cette chemise, là, c’était un fatras, et ce trésor au milieu.

Je note que celles de mes amies qui ne savent pas trouver des merveilles, sont celles qui, si le contexte n’est pas bon, se découragent. Elles ne voient plus que lui, le contexte. Il y a aussi des gens qui, si le message n’est pas « ici belle boutique choses chères sont choses bien », voient tout simplement rien. Moi, je fais les défilés avec mes vêtements du marché d’Aligre, et je jubile quand l’assistante de Suzie Menkes me demande d’où vient ma chemise. Parfois je lui réponds « Marni », pour pas trop la décevoir. Mais, en secret, je sais.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Toidou qui invente un mot cent fois mieux que tous les mots interdits, le « quincagénage ». Toidou, je te dédie ce post.

À jeudi, les adorés…

Sophiefonelle

Ps. Nicorette, puisque toi tu m’as croisée en vrai au marché d’Aligre dimanche, sache que tu n’avais pas l’air du tout timide. Et sache que j’aime toujours rencontrer les lecteurs de ce blog, quand le hasard, joliment, fait que.

Ps2. Héliotrope, je sais même pas le nom de tous les ministres, alors le nom du métier de la personne de leur vie… mais tu as raison, ce serait intéressant de le savoir.

Ps3. Marcela, je te conseille « Tours et détours de la vilaine fille », de Mario Vargas Llosa.

Ps4. Isis de Paname… merci.

Ps5. Lilou, tu trouves qu’ici, c’est mal écrit ? Moi je ne crois pas, bien sûr. Tu dis que tu préférerais qu’on ne fasse pas la faute d’écrire « Y a » à la place de « Il y a », bah on fait comme on sent et, par ailleurs, c’est un conseil que fort heureusement ni Céline (l’écrivain, hein), ni Prévert, ni Bataille, ni Audiard, n’ont suivi…  tu sais, ma formation est universitaire, j’ai fait des études de linguistiques et de la recherche aux Nations-Unies, en terminologie. Je sais beaucoup de choses sur le langage et je sais aussi qu’il doit vivre de bien des manières. Notre manière est juste une option, mais je la trouve rafraîchissante. La plume de Lauren Bastide est spontanée, généreuse, VIVANTE, et son œil (Sciences Po et le CFJ, mine de rien) voit le monde. Quand des réelles fautes d’orthographe se glissent dans ces posts écrits à toute vitesse (et pourtant relus par des sécrétaires de rédaction), c’est bien de nous le dire, et on corrige. Nous travaillons en prise direct avec vous, et je suis fière d’oser un langage aussi abordable. C’est parce que je suis écrivain depuis tant d’années, comme tu dis, que j’ose prendre ces libertés. Quant aux répétitions, ahhhhhhh j’addddodoorre les répétitions… ça me fait penser à de l’incantation, au chant des choses. Dernier point, sur le fait qu’un enfant de troisième pourrait écrire ce qu’on écrit : rien ne peut me faire plus plaisir. Je les trouve assez doués, ces gosses, en fait, quand ils se lâchent. Donc, je compte sur toi pour nous alerter sur les fautes d’accord (qui sont heurk) tu pourrais être notre plan vigipirate !

1
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

70 réponses à Comment mettre les choses hors contexte ?

  • anne v

    je voudrais juste partager avec des personnes qui sauront apprécier à leur juste valeur, ma joie, mon bonheur immense d’avoir trouvé à la braderie ce week-end, sur un portique surchargé d’une boutique de lingerie, un merveilleux maillot de bain ERES …à 20€, tout neuf, tout beau et si parfaitement à ma taille! merveilleux trèsor que toutes les autres clientes passées avant moi avaient superbement ignoré! alors oui il était bien moche ce portique, et bien ringards certains vêtements suspendus, mais j’ai fouillé et la merveille je l’ai trouvée! elle est à moi! et je la porterais à Pampelonne ou aux Salins la semaine prochaine! (j’hésite à laisser l’étiquette de soldes, qu’en penses tu?!)

  • Gabrielle

    @So : Merciii! :-)

  • so

    :) :)
    Bon dimanche !!

  • Gabrielle

    @So : Si avec toutes mes précisions, vous vous sentez toujours agressée, je rends les armes…

    D’autre part, j’ai beau essayer mais je ne comprends toujours pas en quoi être léger dans le langage exclut le fait d’être : Prévert, justement par exemple. J’aime beaucoup Prévert, mais no offense pour les rédactrices, c’est pas du même niveau du tout.
    Faut dire…qui a son niveau?

    La folitude, sinon, j’aime bien. Créons des mots! Oui! Mais faudrait-il l’écrire avec un l ou deux ? That is the question.

    Bien amicalement à toutes et god save the carrots!

  • lilou

    Gabrielle, tu as bien résumé les choses!Vive la liberté, la langue française, même dans un contexte de légèreté qui n’excuse pas tout!, et la bienveillance!

  • mary

    et j’ai loupé ce post?
    j’aime cette idée d’incantations ,de chants des choses dans la répétitions des mots .
    Le mot , est une parole donnée entre un et une , entre eux et nous , entre nous…
    Oser l’écrire , le répéter .Mots d’amour , d’humeur.
    Les ados eux , ont cette fraîcheur et cette sincérité : je t’aime répété sur des lignes entières la journée a une sacrée belle couleur pour celle ou celui qui le reçoit.
    tu m’agaces écrit 100 fois devient du coup plus léger ,plus drôle!!!! et les ponts d’exclamation!!!!!! ah oui , ils en disent des sentiments .
    une écrivaine flattée d’écrire comme un jeune de 15 ans : messieurs les jurys des prix littéraires , ajouter cela comme critère de sélection d’auteurs , n’empêcherait pas le talent et dépoussiérerait ces institutions lourdingues!
    A toi le livre qui m’accompagne chaque jour dans mon sac , à côté de ma poudre de soleil, je te dis merci : compagnon fidèle , avec toi , je voyage.

  • so

    la follitude ça n’existe pas :)

    @Gabrielle : permettez-moi de me sentir légèrement agressée…

    Vous savez en français, on étudie que le langage doit être approprié au contexte. Le contexte du Daily c’est la légèreté, la fraîcheur et la bonne humeur. C’est un petit jardin où chacun peut venir discuter et cueillir de jolies idées ou juste regarder les fleurs pour le plaisir… Il faut accepter la spontanéité du langage et des idées. Vous savez, ça a l’air facile mais je vous mets au défi d’écrire un article comme dans le Daily,.
    Sans rancune.
    PS : ne bondissez pas si j’ai fait des fautes, j’ai pas mes lunettes.
    Au fait, Prévert quand il a écrit ses poèmes a été très critiqué par ceux qui défendaient le patrimoine de l’écriture et de la pensée. Heureusement qu’il ne les a pas écoutés !!

  • choupidou

    Oui solitudes au pluriel, soyons folles!

  • choupidou

    Grand moment de solitudes pour les secrétaires de rédaction quand même :)

    Fumons des carottes et écrivons des odes à Maître Capello.
    Bernard Pivot nous relira. Amen.

  • Gabrielle

    @So : Je suis quelqu’un de fort aimable et j’aime beaucoup les carottes. :-)

    Comment faire comprendre aux gens qu’on ne les agresse pas quand on discute d’une idée? Donc quand on n’est pas d’accord, même si on l’exprime à la cool, c’est pas cool, en fait?
    Je sais un petit peu ce que veut dire le mot sclérose, mais je voulais dire que justement la langue peut évoluer en adoptant de nouveaux mots, en en abandonnant certains et en jouant avec ces mots-là pour leur faire perdre la tête et les mettre dans tous les sens!
    Une belle civilisation se bâtit sur une histoire, sur des traditions qui donnent ce sens et ces racines dont nous avons tant besoin et que rien n’empêche, évidemment, de faire évoluer.
    Tout est une question d’équilibre.

    Bonne soirée So! Ne nous querellons point.

  • so

    @Gabrielle : les choses qui se  »sclérosent  »sont des choses qui meurent car elles n’évoluent pas : courant d’art (là j’aurais pu dire courant artistique mais j’ai fait exprès, c’est plus joli), langage, situation politique (cf le communisme)…

    Je ne voulais rien dire de plus et vous tout de suite vous employez des  »gros mots  ».

    Vous devriez manger 4 carottes par jour, ça rend aimable.

  • Marcela

    C’est rigolo. Je suis sudamericaine et je l’avais déjà lu en début d’année! j’ai adoré!!
    merci quand même!! bon choix!

  • Gabrielle

    @Monica
    « C’est la beauté de cette ville, ses imperfections, ses approximations, ses ratages. Quoi de plus humain. »
    Bien sûr que c’est beau les ratés (surtout quand ça vient d’un enfant) mais il faut re-contextualiser les choses. Dans un monde où tout un chacun connaît l’orthographe, les fautes sont fraîches mais quand la connaissance d’une langue si belle s’en va avec les eaux, quel dommage!

    Avoir une orthographe correcte n’empêche pas une seule seconde la spontanéité d’un post (à partir du moment où il est relu par quelqu’un de qualifié, et effectivement c’est la moindre des choses en journalisme).
    Le ton de dailyelle que j’aime bien puisque je le suis n’est en rien incompatible avec davantage de verve. Des mots savoureux et recherchés peuvent être dégustés en une ligne (regardez les contrepèteries ou les haikus, ces poèmes japonais qu’on lit en quelque secondes mais qui sont éblouissants).

    Ces critiques devraient donc être accueillies avec humilité et enthousiasme (mais encore faudrait-il réellement vouloir se remettre en question perpétuellement, et je sais bien pour en avoir fait l’expérience que c’est po très facile. :-)

    J’approuve aussi sur le fait que les congratulations perpétuelles sur Fonelle, de la part de ses collègues j’entends, sont un peu too much, comme dirait l’autre.
    Et les accusations de sclérose, pardon alors là attention, peut-être que je vais recevoir un message d’avertissement aussi, me semblent juste fascistes. Je précise, je ne dis pas que les personnes qui les ont faites sont fascistes mais l’accusation, oui.
    Je suis mille fois d’accord avec Lilou, qui est très intelligente, raisonnable et bienveillante dans ce qu’elle dit. Bannir la liberté d’opinion, je trouve ça fasciste. Confondre pirouettes de ton, virevoltements d’idées avec nivellement par le bas, c’est avoir loupé quelque chose.
    Je ne me pose pas en donneuse de leçons et encore une fois, j’apprécie ce blog. On parle juste d’émulation, d’échanges constructifs et s’il-nous-plaît, de BIENVEILLANCE.

  • sabcestbien

    je crois que le débat s’est un peu enflammé et que certains sont montés sur leurs grands chevaux se sentant offusqués et on cru devoir se justifier en faisant monter la guerre froide en mayonnaise aigrelette ! Pour ma petite/moyenne personne, au sens pratique ou figuré, ce n’est pas la taille qui compte mais l’énergie qu’on y mets.
    oui au débat, à l’échange d’idée.
    non au méchant et à la bétise.
    dois-je encore m’éxcuser de n’avoir pas trouvé le correcteur d’orthographe ici bas et d’etre aveugle à mes propres fautes… non cela suffit.
    on est comme on est un point c’est tout.
    dans mon coeur, je garderai toujours le titre de hordeuse, comme une jolie médaille que je suis la seule à voire autour de mon cou et je ne vais pas en rougir ni m’en vanter.
    je considère cet espace comme un lieux ou je retrouve un famille d’un autre genre, comme ma famille du sport du lundi ou je peux tout dire, alors cessons les querelles ou les jalousies et méprises ne devraient pas avoir lieux.

  • Julie

    J’aime bien le dernier message de Lilou.. je pense en effet qu’il est important qu’il y ait encore quelques gardiens de la langue sans forcèment être académicien – journaliste c’est déjà pas mal pour ce beau projet !…
    je sais aussi d’expérience, que moins l’ on maîtrise sa propre langue et que moins l’on a les mots à disposition pour dire (cette répétition du mot « truc » aussi m’interpelle), plus on perd alors en liberté de pensée, d’expression et même d’action… En ce sens je pense que le débat qu’a soulevé Lilou sans le vouloir est hautement important même s’il est peut-être décalé par rapport aux intentions du dailyelle …
    Comme vous le disiez dans ce PS 5, chère SophieFonelle, le sujet ne vous est pas indifférent .. Céline (l’écrivain (et même la marque!) à mon avis n’est pas accessible à tout le monde, sa lecture – et surtout le plaisir de cette lecture – exige un solide arrière plan linguisitique quoi qu’on en dise …
    Je ne pense pas que la ligne scripturale du dailyelle soit de rivaliser avec nos plus grands auteurs et leurs merveilleuses licences poétiques… Me trompé je ?
    Mais encore une fois il s’agit d’affaire de contexte, de point de vue, non ?

  • laprincesseaupetitpoids

    Le marché d’Aligre on peut toujours y trouver de jolies choses ? Je me posais la question, à moi-même, j’y avais acheté autrefois c’est-à-dire YA 20 ans ! …une magnifique robe que ma fille a saccagé en la portant …regrets éternels…

  • Delphine

    Quand je parle de commentaires positifs, si l’on va un tout petit peu plus loin, on remarquera que je parle aussi de critique constructive.
    Il va de soi qu’il est inintéressant au possible d’avoir un lectorat béni-oui-oui qui opine d chef au moindre post. La diversité des avis, des visions et des opinions enrichit le débat et la vie.
    On est dans le virtuel ici ? Donc cela dispense de sentiments? Je ne le crois pas. au contraire je serais presque tentée de croire que cela les exacerbe, parce qu’anonyme, on se laisse peut être plus facilement déborder.
    Ce que je déplorai dans mon précédent commentaire, c’était ce qui s’apparentait à des attaques personnelles, à des jugements de valeurs sur les personnes, sur leurs choix.
    Globalement, je suis assez d’accord avec le dernier commentaire de Lilou quant au plaisir du bien écrit et à sa transmission.
    De manière plus nuancée, je comprends aussi que l’immédiateté et le tourbillon du moment ne le permette pas toujours

  • lilou

    Ouhlala!…On dirait qu’il y a panique à bord!La critique, qui a pourtant pour fonction d’être constructive, ne semble pas bienvenue dans le Daily Elle! C’est dommage. Mais au moins cela suscite le débat, alors tant mieux! Mais attention dissidentes, on va se prendre une fessée générale. On aime la participation du lecteur, mais pas trop quand même; faut pas pousser mémé dans les orties! Je crois que ce n’est pas la peine de sortir l’armada des pedigree et du cursus honorum pour nous rassurer, ou pour impressionner comme dit Caroline (on pourrait aussi faire une compét. mais entre nous, je ne crois pas que ce soit le diplôme qui façonne la plume!) Quand une opinion critique émerge, et je ne suis pas la 1ère à avoir fait ce commentaire à ce sujet, c’est dans le but d’être constructif, comme dit le proverbe, « qui aime bien châtie bien », alors pourquoi tout ce fatras? Je suis navrée d’apprendre que les textes sont relus par des secrétaires de rédaction, c’est surprenant. Je relisais vos posts sur votre blog, et j’avais plaisir à le faire, sincèrement, tant vos mots étaient justes et bien choisis, et vos phrases délectables (et j’ ai même parfois imprimé vos posts!). La belle écriture, c’est si agréable, ça vous élève, et vous le savez bien. Bien sûr la langue évolue, mais le travail du journaliste n’est-il pas d’écrire correctement?
    C’est quand même incroyable de parler de sclérose et de rigidité dans certains commentaires quand on souhaite tout simplement que le français soit bien écrit!! Bien sûr la langue doit vivre, mais elle doit aussi se transmettre, correctement, c’est essentiel pour qu’elle continue de vivre justement, et autrefois c’était le rôle de la presse, notamment, d’y contribuer. Quand vous aviez annoncé au début du projet une liste de mots interdits, je m’étais dit chouette, ici on fera un effort et on portera attention aux mots! Alors je reste un peu déçue, oui, et il n’y a rien de mal à l’avouer, par la langue du Daily Elle, qui reste malgré tout un journal comme c’est écrit sur le site, les fautes, la pauvreté du vocabulaire, c’est un constat, et rien de méchant là-dedans, et certaines répétitions en si peu de lignes de mots aussi plats et vides que « trucs », sous prétexte que ça doit aller vite et qu’on est sur le net. Il semble que le numérique autorise tout? alors on se permet ce que le papier interdit, comme le dit votre assistante dans la vidéo, au détriment de la langue qui s’appauvrit, et c’est un débat réel (le forum mondial de la langue française qui se tient en ce moment l’évoque). Pourquoi courir dans ce mouvement effréné, et en arriver bientôt comme dit minideb à changer le bébé, faire la lessive, et rédiger un article sur un téléphone? et se dire wow je suis forte j’ai fait tout ça en même temps- et tant pis si c’est truffé de fautes. Je suis partisane de la qualité plus que de la quantité, oui, et chaque lecteur ici est libre d’avoir son opinion, même si elle n’est pas partagée par tous. Oui, je suis partisane, sans sclérose et en toute simplicité pour que la qualité que l’on lisait jadis dans la presse papier ne disparaisse pas sous le prétexte qu’on passe au numérique et à l’écriture de l’immédiateté.

    D’après le message que tu as reçu Marga, bientôt ce sera la censure, on dirait, alors je n’oserais pas relever les fautes des super diplômées en mode vigipirate, vu qu’il y a des secrétaires de rédaction qui sont payées pour cela. Ce qui est le plus dommage c’est qu’avant la horde émettait ses opinions sans discorde aucune, et c’est triste désormais de voir dans les commentaires que tout esprit critique est malvenu et banni et il faut presque s’excuser à l’avance d’émettre son opinion quand elle ne va pas dans le sens du poil. Si le journaliste a toute liberté, le lecteur doit aussi garder la sienne!
    Longue vie au lectorat et aux beaux échanges, et à vos projets Fonelle!

  • hippocampe

    Je ne suis pas d’accord avec celles qui souhaitent des commentaires exclusivement positifs. Quel intérêt de rester entre fans du Daily, hochant la tête à chaque post ? Je trouve plus intéressant qu’il y ait des contradictions, des points de vue différents exprimés, un échange. Le com’ de Caroline est un grain de sel bienvenu, il a incité plusieurs personnes à relire le « PS à Lilou » avec un regard plus critique au lieu de le boire comme du petit lait. Je trouve ça constructif.
    Ensuite, je me demande si le format du blog de S.F ne pose pas problème. Je veux dire : maintenant que le blog a une renommée intergalactique, peut-être qu’un édito, en place d’un post intime, serait plus approprié ? ça éviterait les confusions ? car je constate que celles qui ont une critique à formuler se voient souvent rétorquer qu’elles ont un problème relationnel avec la maîtresse des lieux (amour d’ex-hordeuse déçu ou je ne sais quoi). M’enfin les sentiments n’ont rien à voir là-dedans, on est dans le monde virtuel, là.
    Je vois ce blog comme un espace de liberté où le point de vue de l’industrie de la mode et le point de vue de ses consommateurs peuvent se confronter. Je n’ai pas que des choses positives à dire. Et ça m’intéresse de venir lire ce qui est écrit ici JUSTEMENT parce que tout ne me convient pas.

  • Toidou

    Merci Sophie, je suis sensible à votre dédicace. Et honorée par ce post d’or, c’est mon premier trophée en or. Si j’osais dévoiler à ma famille le secret de mon addiction à vos chroniques, je le poserais sur ma cheminée. Mais je vais le garder pour moi seule; comme dit le proverbe » Femme qui dit tout à son mari pleure plus souvent qu’elle ne rit « . Du bien à vous. Toidou

  • sabcestbien

    hello ma Canette, comment va ?
    si je parlais italien, je l’aurais mis mais bon regrets…

  • LaCanette

    et je reviens te dire que je ton thème du jour est à rapprocher de celui-ci
    http://www.dailyelle.fr/etre-fonelle/qui-chouine-en-chinant-10022

    et que je chouine de l’avoir raté car j’en aurai eu des trucs à te raconter…
    même si ce n’est pas « en chinant » que j’ai lu de prime abord, mais je suppose que tu l’avais fait exprès !

  • LaCanette

    T’as tout dit !
    Pour pouvoir mettre les choses hors contexte, il faut déjà avoir le don, le talent, le culot et le savoir-faire de repérer les choses (ou les gens) bruts, tout seuls… et le contexte.
    Puis, il faut avoir encore le don, le talent, le culot et le savoir-faire de les prendre et de les coller dans un autre contexte …
    et là, tout est alors une question d’IMAGINATION : « ça donnerait quoi si je mettais ça là ? »

    L’imagination, c’est quand même un peu de la poésie, et c’est pas donné à tout le monde d’en avoir même un peu ! Alors heureusement qu’il y a le DailyELLE, pour nous donner des ailes, à nous et notre imagination parfois très bridée !
    Merci Fonelle

  • Choupidou

    C’est pas plutôt en ‘prise directE’?
    Bon sinon moi j’ai CM2², je peux commenter ou non?
    hihihi
    J’adore Fofifonelle et sa chemise Varicelle Forever

  • Delphine

    Depuis quelques posts du blog de fonelle, je lis des commentaires qui me gratouille légèrement la moelle et clairement ça m’énerve.
    Bon, dans le même temps, je suis 100% en accord avec Anne C&G pour ne laisser de commentaires que soit positifs soit en critique constructive donc une réelle réflexion sur un sujet donné et non pas un jugement sur Sophie Fontanelle ou une autre de ses joyeuses acolytes que je ne connais pas personnellement.
    Sophie, tu m’as justement dit que la vie t’avait appris à garder ton sang froid. Oh admirable qualité que je ne suis pas certaine de posséder malgré la grande envie que j’en ai.
    Se lancer dans la mêlée pouvant s’avérer simplement stérile ,dans le sens où Ada le décrit si bien, tout n’est finalement qu’une question de grille de lecture et de postulat d’état d’esprit dans lequel on se trouve au départ et dans lequel on s’enferme.
    Car si justement on remettait les choses dans leur contexte ?
    On est ici sur le DailyELLE, endroit où l’on parle de mode avec une ligne directe particulière, un ton, une atmosphère , des personnalités.
    Si ce traitement ne convient pas à certains et certaines, pourquoi ne pas se contenter d’aller voir ailleurs et trouver ce qui leur convient ?
    Quelle utilité à juger, commenter, assassiner, mépriser les personnes qui animent ce site ?
    J’ai parfois juste l’impression que certaines accros du blog de fonelle d’avant le dailyELLE n’acceptent pas le chamboulement de leurs petites habitudes et font « payer » à SophieFonelle son évolution et sa désormais moindre disponibilité pour sa horde adorée.
    Comme le dit SunnySide, SophieFonelle sort des carcans et c’est pour cela que beaucoup l’apprécient et cet endroit créé lui ressemble.
    Mais juger comme cela est fait dans certains commentaires n’est pas, pour moi en tout cas, la preuve d’une personnalité intelligente, drôle, inventive et sortant du carcan !
    C’est simplement tout le contraire.

  • Ada

    Oups, je me rends compte que mon message est ambigu: c’est Caroline qui est piégée dans une grille de lecture hein, pas Fonelle!

  • Sunny Side

    Finalement ce dailyelle est très hors contexte et c’est ce que tu souhaitais parce que c’est aussi ta nature. c’est pourquoi il dérange, et déclenche/provoque, il sort des rails, fait l’école buissonnière ! Parfois moi aussi je le trouve un peu bâclé ! Tu veux des cancres intelligents et drôles qui inventent et sortent du carcan ! Tout est une question de focale … finalement.

  • IsabelleMijauree

    je pense à un truc Fofifonnelle (hoo, m’en veux pas, ça me démange depuis…), rapport à bien écrit mal écrit de Lilou, moi je remarque que la mode avant, c’était dans les « illustrés », on regardait les images, point, paf, pas d’écrit
    avec ce daily par exemple, aucune image ne vient sans intention ni sans pensée, c’est une vision personnelle, et les personnes parfois se rencontrent, parfois se heurtent, elles sont avec leur paysage du dedans et leurs mots pour le dire et ce serait les mots du style, ou le style tout court, ou la culture, avec beaucoup de liberté dedans, moi j’aime aussi beaucoup quand j’aime pas ici, ça me gratte

  • Sunny Side

    Je trouve ta réponse très orientale … quand on envoie sur les roses tu réponds en planant dans un lit d’ orchidées … thaï thaï la boss du daily elle …

  • Pat

    Tout en douceur mais droit dans ses bottes, Lilou doit se sentir un peu honteuse dans sa rigidité…. bien que ce ne soit visiblement pas votre but. Bravo pour cette fermeté diplomate. Votre style, dans sa candeur et son amour des autres est totalement rafraîchissant (Ce qui est juste dommage, c’est que les membres de votre horde perdent toute personnalité en essayant de vous imiter.)

  • isis de paname

    Hier je suis allée à un défilé avec une robe H&M dénichée l’année dernière à 5 euros… j’étais hyper fière de le dire !!!!!

    C’est toujours dans les vieux pots que l’on trouve le meilleur…. Enfin tu vois ce que je veux dire !

    isis
    Ps super photo !!

  • Milady

    J’aimerais être capable de porter les vêtements de quelqu’un que je ne connais pas…
    Je peux acheter un vêtement au marché, par exemple, mais neuf.
    S’il a déjà été porté, j’ai une sorte de réticence. Je sais bien que c’est idiot mais c’est surtout épidermique : j’en ai la chair de poule.
    Cela me fait le même effet avec les miroirs…

  • Ada

    J’ai dû commenter 2 fois dans le passé bien que je lise Fonelle chaque jour depuis toujours (enfin maintenant le mardi et le jeudi :-)) et le message de Caroline me laisse vraiment perplexe à un point tel que j’ai relu le post ainsi que le PS5 pour voir ce que je n’avais pas compris du 1er coup :-) à la relecture je comprends que tout est affaire de point de vue et d’interprétation ceux-ci pouvant être très fortement influençés par la grille de lecture dans laquelle on peut décider (pour dieu seul sait quelle raison personnelle…) de s’enfermer, malheureusement …

  • so

    Je suis d’accord avec vous Sophie, le langage n’est pas statique, il évolue avec le temps, le moment, l’humeur… Rien de pire que les choses qui se  »sclérosent » .
    Le ton du Daily Elle est unique : frais, doux, généreux, mode mais jamais  »racoleur » . C’est comme un petit bonbon rafraîchissant que l’on s’offre tout au long de la journée.

  • Polly Perkins

    j’adore ton dernier ps, quelle générosité dans le temps et le ton, je suis impressionnée une fois de plus… jaimerai avoir ton assurance tranquille et humble…
    sinon pour ton hors contexte, c’est une prouesse d’arriver à faire ça car pour la majorité des gens, dont moi, on est plutôt dans le processus contraire… Tu rentres dans un magasin où tout est joli et assorti (par ex: Cath Kidston, je sais, j’ai des goûts spéciaux très loin de Marni), tu voudrais tout acheter, tu choisis 1 à 3 trucs et une fois chez toi, ils sont tout kiki dans ton intérieur « normal »…. Donc tu achètes encore, jusqu’à ce qu’au fil des années, ton appartement commence à ressembler à un magasin Cath Kidston et là tu étouffes et tu as envie de tout bazarder… pfff, c’est compliqué la vie!

  • Lobe

    Mon expérience du hors-contexte (ou or-contexte?): un dimanche de juin, à un vide-greniers (version campagnarde du marché aux puces), une chemise en coton denim, fin comme une brise d’été, avec un avion datant, selon une estimation très peu professionnelle et contenant une part d’imaginaire importante, des années 20 (un coucou que l’on rêverait de voler, dans une vie parallèle) sur la poche gauche. Cette chemise, c’est moi. (Flaubert sort de ce corps!)
    Mon expérience de lectrice du Dailyelle: les fautes me gratouillent la prunelle, je serais heureuse qu’elles s’amenuisent, mais je pense que le nombre de posts explique/excuse ces coquilles parsemées de ça de là. Pour le style, je ne sais pas: ça n’est pas académique, soit, mais j’ai peur parfois que (pardon, mes formulations simplifient peut être ma pensée) cette légèreté, cette sautillance, cette simplicité de l’écriture ne deviennent mécaniques.
    En résumé: la fripe c’est chic et le plus désirable pour tous, c’est que votre équipe prenne plaisir à partager, dans la langue qui lui sied.

  • minideb

    rooooh ça vaaa! …les langues se construisent, évoluent sur des fautes. Le créole quelle que soit son origine est merveilleux et il y a une multitude de fautes qui font une langue et pour entendre ces fautes on rajoute des liaisons là où il n’y en a pas.

    Avec mon mari on se parle dans un langage à nous bourré de fautes et d’expressions non appropriées et bien on a créer une grammaire et une syntaxe !

    Sur internet, on va vite, on écrit un ipad dans une main, un enfant au sein et un téléphone à l’oreille, on parle à la personne en face de soit et on post un com. Sur un écran on ne voit plus les fautes, on est dans l’instantané, si tu relis tu effaces tout.
    C’est un style entier le post, comme le tweet, le sms…

    Je me soucie très rarement de la ponctuation, des apostrophes et du reste alors que dans mon métier de juriste la moindre virgule modifie le sens d’un texte et a toute son importance. Je rédige tous les jours des textes juridiques et des notes administratives qui ne tolèrent aucune erreur mais dans mes mails/post je m’en fiche
    On peut être multiple, non ? Et puis « c’est pour de rire » tout ça

    (moi aussi j’ai fais science po hihi!) On demande aux gens de se justifier sur leur compétence et leur légitimité et on leur reproche de le faire, bah…

  • marga

    j´ai ecris ce matin « les secretaires de redaction et autres correcteurs ne connaissent plus leur metier et pas seulement chez le dailyELLE » et on m´a repondu, illico, « vous repondez trop vite. calmez-vous ». quelqu´un comprend quelque chose?????

  • minideb

    ouuuuh la les com’ … c’est constructif tous ces yeux critiques ! ces doigts plutôt .

  • hippocampe

    Rhôô, Caroline, t’as pas honte ? Ces dames hautement diplômées osent un langage abordable pour se mettre à ta portée et tu fais la fine bouche. Fais gaffe. L’oeil Sciences po de Lauren Bastide te poursuivra dans ta tombe…

  • minideb

    j attendais ta réponse à Lilou… c’est toujours une leçon cette facilité que tu as de mettre de l’amour partout.
    j’adore, je t’adore, j’adore ta façon de parler d’écrire de t’habiller et de nous faire tout vivre, merci, merci

  • Virg'

    Caroline, une fessée, une fessée !
    Sinon Science Po, c’est bien Paris parceque ceux de province bof,bof… » Oh Virg’ putain, toi tu vas avoir des problèmes, tu vas avoir de gros problèmes ».

  • Magali

    Fonelle
    Tu es terrible! Sponanéité, naturel et kiffance. Je souscris à ton programme!

  • Rose

    Caroline n’ a pas tort, mais elle va se faire engueuler…

  • mina

    j’ose pas, moi non plus, dire des choses négatives ici ( ou qui peuvent facilement le paraitre), parce que l’espace fonelien est beau. Mais j’avoue que le paragraphe en réponse à Lilou m’a un peu gêné….

  • Anne C&G

    J’ai pour principe et habitude de ne laisser de commentaires que positifs (n’entre pas dans cette catégorie la critique, fut-elle constructive). Sinon je me tais. C’est un peu frustrant parce que j’aurais bien eu envie de me lancer dans la mêlée… pour le simple plaisir de la joute ;)
    Je dirai juste ce que je pense donc, de cette image, de cette chemise, de ce talent que tu as et que je t’envie tant, pour dénicher des merveilles dans le fatras (le mot lui-même est jouissif)… C’est beau, c’est bon, c’est orgasmique et oui, ça a un air de Marc Jacobs, ce qui ne fait qu’accentuer le plaisir.
    Mais c’est presque dangereux : un mec te voit sur cette photo, il se dit comment bon dieu comment je vais arriver à déclencher pareille joie sur son visage quand le chemisier ne sera plus là ???
    Merci d’avoir partagé cette béatitude intime avec nous.
    Bisous
    Anne

  • Alice Ritter

    hihihihi, on adore! tellement vrai!
    Mon context / horscontext,c’est:  » penses Comme des garçons, plutôt que foire a la croute de Roubais »…

  • Lafeeclochette

    J’adore dénicher des trucs un poil zarbi ou qui semblent tartes parce qu’ils sont justement trop en accord avec le lieu où ils ont échoue,et puis il suffit de les arranger,de les mélanger avec des belles choses de nos placards,et ..hop!miracle!ces trucs prennent un chic fou,une distinction,ça marche aussi pour les objets déniches aux puces,le dimanche matin,et le fait de les avoir payer ..une cacahuète,c’est une jubilation..une fois mis en scène,comme tu dis hors contexte,Sophie,ils prennent l’importance d’un trésor..ça ensoleille les mauvais jours.

  • caroline

    ou comment, l’air de rien, en un billet, glisser qu’on a l’oeil pour trouver les merveilles là où les autres ne voient rien, que l’assistante de Suzy menkes (Haaaaan) nous a complimentée sur notre merveille justement, que l’on a fait des études AUX ETATS-UNIS, qu’on est écrivain depuis des années et que Lauren Bastide a fait Sciences Po et le CFJ (comme si c’était une sorte de carte magique qui signifiait donc qu’elle est inattaquable). Bref, l’art une fois de plus de s’auto-complimenter tout en paraissant tellement modeste. Franchement vous devriez donner des cours parce qu’à ce niveau là vous avez une expertise impressionnante. Après, moi je ne trouve pas gênantes les libertés que vous prenez avec la langue française. C’est juste cette façon de faire genre « on parle à tout le monde contrairement aux autres » tout en dégainant le joker « grandes écoles » à la moindre critique, assez révélateur finalement…

  • sabcestbien

    @mme bescherelle :
    ici je sais pas ou il est le correcteur sur ces messages donc, c’est du brut de décofrage, sans aucun nègre pour me corriger.
    je voulais dire que je l’utilise dans words professionnellement le correcteur…
    mais si on m’indique ou il est ici bas, je pourrais l’utiliser afin de parraitre moins inculte et plus digérable pour celle dont cela écorche les yeux et dont je comprends la souffrance sans pouvoir m’en empécher.

    ps : zut j’ai pas encore la moyenne alors ?

  • Monica

    Quelque chose sur les fautes d’orthographe: à Bruxelles où je vis, y’en a plein! Parce que cette ville est remplie primo de gens qui parlent deux langues (c’est une des richesses controversées de la Belgique) et deuxio de gens qui viennent de partout et qui ont appris le Français comme ils ont pu. Du coup, y’ a des fautes sur les enseignes des épiceries, des restaurants, partout. Je me souviens qu’au début, quand je suis arrivée il y a 20 ans, je trouvais ça agaçant. Eh bien plus maintenant, plus du tout. C’est la beauté de cette ville, ses imperfections, ses approximations, ses ratages. Quoi de plus humain. Mon fils (qui est aussi hollandais) m’a écrit un petit mot pour la fête des mères « ‘Maman, tu est bellle, tu n’as rien de négatife ». Mon dieu, comme c’était bien écrit… A en pleurer.
    Encore un petit mot personnel à Sophie: je t’aime fort (comme on dit en Belgique).

  • isa du moun

    J’ai une chemise, avec presque les mêmes pois, et un client (je travaille dans une boutique, hein) m’a dit que ça faisait « Brigitte Bardot ». Mais JEUNE. Ouf!!!!

  • mina

    je ne crois pas que Lilou remettait en cause votre savoir-faire ou doutait de la brillance du parcours. Il y a des formes qui gênent certaines personnes, comme le y a, ou l’absence de négation ( on me fait souvent le reproche).
    Mais c’est comme on le sent oui, parfois ça vient, parfois non. Et comme y a la liberté, on s’oblige rien !
    mais merci pour l’argument des auteurs, je le reprendrai à mon compte, en faisant croire que je les ai tous lu ;)

  • nicorette

    Quand on sait que les choses douces et usées des marchés ont vécu sur le dos d’une autre, on voit la vie, on voit le monde, dans ces trésors souvent faits à la main.
    Mais comment se fait il qu’un jour – un jour comme un autre – on réalise qu’entre mode et monde il n’y a qu’une lettre de différence ?

  • Mme Bescherelle @ Sabc'est bien

    Votre comm’ est effectivement révélateur : 11 fautes … ;-))
    Mais vous le reconnaissez avec humour, et puis, vous n’êtes pas journaliste …
    Ceci dit, j’ai des doutes sur l’efficacité de votre correcteur !

  • ginger

    en fait faudrait dire que la chemise est un cadeau personnel de la part de marc. c’est un essai pour sa prochaine collection louis vuitton en collaboration avec l’artiste des pois Yayoi Kusama. non?

  • elise@laura

    Il s’agissait du 1er « quant », qui a été corrigé depuis. Le 2eme est bien sûr parfaitement juste.

  • Murielle

    Je suppose que tu voulais dire  » à jeudi mes adorés  » car nous sommes mardi…

  • Alexia / Rose_Amer

    Moi je vois jamais le contexte, mais pour voir les trésors faut être dans le bon état d’esprit. Je crois que je n’ai pas un amour assez fonellien des vêtements pour être trésor-aware partout tout le temps… :(

  • laura

    petite précision : on écrit bien « quanT » lorsqu’il est suivi de à, aux, … ce qui fait que la langue française est ce qu’elle est !

  • Laure

    Je ne sais pas pourquoi ce billet me met en joie… ces fleurs, ces pois et ce visage si souriant et généreux. Merci.

  • DailyELLE

    merci elise, c’est corrigé ! vous voyez, notre plan vigipirate de l’orthographe fonctionne à merveille !

  • hippocampe

    Il est évident que vous écrivez à chaud et du coup les fautes d’orthographe me paraissaient bien normales. Mais là j’apprends que vous êtes relues par des secrétaires de rédaction ??? euh…j’avoue, là, j’ai moins d’indulgence pour le manque de professionnalisme des personnes qui relisent.

  • sabcestbien

    j’avoue moi aussi faire beaucoup de fautes, et usiter beaucoup du correcteur d’orthographe… pourtant je fais des sms aussi long que mon bras !
    ça viens de mon enfance ou je brulais les dictées ou j’avais pas la moyenne, je parle d’une époque ou le sauveur correcteur d’ortho n’existait pas… et ou les disquettes faisaient 10 pouces.
    pour moi l’idée ou le bon jeux de mot à faire compte plus que la forme.

  • elise

    Sophie, je trouve que votre réponse à Lilou est formidable : mesurée, argumentée, amicale … Je suis vraiment admirative, et je pense que je vais essayer de la garder à l’esprit chaque fois que quelqu’un me critiquera !
    Je reste néanmoins assez d’accord sur le fond avec les reproches de Lilou, et tout particulièrement sur l’orthographe, et je trouve par ailleurs un peu ironique le fait que ce soit précisement sur ce PS 5 que les relectrices ont laissé passer un « quant » fort mal venu !!

  • isabel

    une fleur au milieu des fleurs…

  • Fi

    Alors le génie se cache au marché d’Aligre cet été.. quel était le deuxième et le troisième voeux ^^ ?

  • adami

    Vous êtes belllle!

  • K

    Fonelle, y a que vous pour prendre une pose pareille chez Dior, non? Je reconnais le mur de fleurs!

  • 1#dailyZlatan : sa complicité avec David Beckham
  • 2#dailyZlatan : ses coiffures pendant les matchs
  • 3#dailyZlatan : sa drôle de demande à Twitter
  • 4Le #dailypeople de la semaine
  • 5La playlist du week-end
  • 6
  • 7#dailyBérengèreKrief : son rôle de Kimberley dans le Palmashow
  • 8#dailyBérengèreKrief : l
  • 9#dailyBérengèreKrief: son imitation de Cristina Cordula dans « Le Before »
  • 10#dailyBérengèreKrief : ses « pielfies » sur Instagram
  • 11Le #dailypeople de la semaine
  • 12La playlist du week-end
  • 13
  • 14#dailyAnneHathaway: son rôle d
  • 15#dailyAnneHathaway : son allure Bernadette Chirac
  • 16#dailyAnneHathaway: son sombrero dans « Un jour »
  • 17#dailyAnneHathaway: ses reprises de rap sur le plateau de Jimmy Fallon
  • 18La salopette d
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30