10h50 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Se faire voir chez les Grecs ?
Le blog de Sophie Fontanel

Se faire voir chez les Grecs ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • comment avoir pas cher un truc cher?
  • JEUDI 3 AVRIL
  • comment ne pas avoir de cernes?
  • Combien de temps avant d’être repris par le stress ?

A Antibes, une plaque commémorative pour Nikos Kazantzakis. Ce post est un peu dédié à Oh !, qui me disait ici mardi que les ministres grecs, en ce moment, devaient bien peu se soucier de leurs vêtements. Je crois que le souci du vêtement n’a rien à voir avec l’argent. Et qu’il est même encore plus présent chez ceux qui n’ont, comme on dit, pas les moyens. Car le vêtement devient alors une question de survie.

Suis particulièrement touchée par l’élégance de Zorba (vidéo ci-dessous), le héros du roman de Nikos Kazantzakis et héros de mon enfance arméno-grecque, car je viens de là-bas. Cet homme qui se tient, dans ce costume qui a tout traversé… J’ai connu des hommes comme ça à Paris, je pense à mon grand-père, je pense à William Brui, mon ami peintre russe, pas un radis, et toujours, à plus de 65 ans, impeccablement élégant. Je me souviens de l’avoir croisé, princier, avenue Montaigne, le blanc immaculé de sa chemise pas repassée, son foulard d’ambre, son rapport bouleversant aux vêtements. La sur-vie.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Justine G. qui dit que je lui fais penser à la liberté. Le plus beau des compliments.

A mardi, les adorés.

Sophiefonelle.

PS : Murielle, quand j’étais fauchée, jeune, j’allais quand même faire pipi au Ritz, en me donnant un genre.

PS2 : Isis de Paname. Je suis plus efficace dans une belle jupe, moi… la honte…

PS3 : Anne Chic and Geek, tu es sûre que tes coms ne passent pas ?

PS4 : Anne à Ibiza, non tu m’as pas blessée, t’inquiète, je sais comme la franchise est parfois brusque sur Internet !!!

0
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

25 réponses à Se faire voir chez les Grecs ?

  • Lou y es-tu

    Magnifique anthony Quinn, merci Fophie ! (transition entre l’ancien blog & le nouveau sur lequel je n’avais pas encore osé poster).
    Je me demande si au fond, il n’y a pas une corrélation entre élégance et liberté !

  • Oh!

    Ah bé nan ;-) En fait je disais juste qu’en ce moment, les Grecs devaient probablement avoir autre chose à penser que de savoir si leurs gouvernants étaient bien habillés ou pas.
    Mais sur le fond je suis parfaitement d’accord. L’élégance et le souci de soi n’ont rien à voir avec l’argent. Archi vrai;-)

  • Minika

    Cette histoire d’élégance et de passé me fait penser à un roman de Patrick Modiano.

  • ouzo

    C’est pas vrai? tu es de la bas toi aussi?
    Ton grain de légèreté mélé à la passion vient peut être de ces origines orientales. La légèreté des musiques et des nuitées arrosées au vin de tonneau, la passion d’Alexandre pour la conquête, d’Hippocrate pour le savoir ou de Diogène pour la liberté. Cette passion qui emporte certains êtres, comme Madame Jacqueline de Romilly.
    Ma grand-mère réfugiée d’Asie mineure cousait elle meme ses vêtements et ceux de ses enfants pour faire des économies Plus tard, pour nous aussi elle tricotait, crochetait, brodait. Elle nous a laissé des merveilles.

    Au fait, question essentielle: as-tu le pied grec ou arménien? (Moi arménien!)

  • Louise

    Merci pour cette belle image qui sort de vos mots de l’homme qui « a tout traversé » et reste élégant, vivant « malgré tout » et peut etre encore plus grace a cette traversée. Pour les jours ou on a prerdu le sens du but de cette traversée et qu’on a juste l’impression de s’enliser, cette image redonne du peps et du courage. Merci et bonne continuation.

  • Nicole20000

    Sublime cette vidéo de 1964. Toute mon enfance merveilleuse!

  • isabelle

    bien qu’en ce moment on a vraiment pas envie de penser aux fringues,chaque jour lorsque je vous lis je mesure a quel point ces choses si futiles peuvent me rendre heureuse au milieu de cette periode malheureuse que nous traversons et qui nous transperce…des milliers de rayons de soleil grec ,si chaud qu’il rend en effet la misere moins penible…

  • Murielle

    Merci Sophie pour cet article, c’est tellement vrai.
    Beaucoup de commentaires me touchent aussi aujourd’hui.

  • La Meuh

    Merci oh merci Sophie. En te lisant j’ai vu mon père, si élégant, parti trop tôt. Merci. Merci d’avoir empli ma journée de lui.

  • Chris

    Zorba est un personnage magnifique. Le vêtement n’a effectivement rien à voir avec l’argent. Ma mère vient d’une famille nombreuse et très pauvre et si les vêtements qu’avaient tous les enfants étaient des dons, du recyclage de l’un à l’autre, ma grand-mère attachait une grande importance à la mise, la propreté. J’ai une vieille photo des grands-parents entourés de leurs 5 premiers enfants, tout ce petit monde est d’une élégance rare.

  • Béline

    C’est évident que le plaisir de s’habiller n’est pas fonction du niveau de vie pour moi. Il est le signe de mon moral plutôt. Quand je déprime je continue de faire à peu près attention à mes tenues mais je perd le plaisir d’en trouver d’autres. En tant que Plus Size s’habiller est un challenge. Mais c’est aussi encore plus important que pour les plus classiques beautés au naturel. En ce moment je suis au chômage et en exil volontaire dans une campagne profonde. Ma seule occupation c’est le jardinage et le bricolage. ( en dehors de mes recherches d’emploi sur internet!). Donc j’ai peu d’occasions de ‘bien’ m’habiller même si toujours je suis soignée.
    Le ridicule c’est que je ne me pomponne quasiment que les jours de mes rares virées shopping à une centaine de km de chez moi! J’utilise mes jolis vêtements pour en acheter d’autres!! Mais l’essentiel c’est le plaisir que cela me procure. Et une certaine assurance aussi. Cela me renforce en cette période difficile. Comme cela a souvent été dit ici la mode c’est important pour plein de raisons même si cela ne doit pas être sérieux au risque d’être ridicule.

  • Virg'

    Hum… se faire voir chez les grecs pas sûr mais chez Zorba OUIIII !
    en voyageant j’ai appris que bp de choses n’ont rien à voir avec l’argent et que penser ses vêtements (comme sa vie) par soi même et non se contenter d’enfiler le costard pensé par d’autres ça fait souvent toute la différence.

  • Hafi Barron

    La sur-vie, …. C’est exactement ça, magnifier le quotidien c’est un état d’esprit, une façon d’être.

  • Leanna

    ça me fait penser à la grande Helena Rubinstein, qui, alors qu’elle n’était qu’une jeune immigrée russe totalement fauchée disait : une belle robe est un investissement ! Depuis, ça me sert d’excuse pour mon mari quand je rentre avec une enième paire de chaussures ….! et puis , tiens, j’en profite pour dire que c’est vraiment dommage que l’on ne trouve plus les produits de beauté Rubinstein en France ( à part sur inetrnet bien sur ..). Reviens Helena !

  • Monica

    Mon père aussi il sentait bon et il rapiéçait lui-même ses costumes. Il est né en Haïti où c’est un devoir d’être bien mis, la misère la plus profonde n’a rien à y faire. Soyons beaux, si c’est tout ce qu’il nous reste.

  • Lafeeclochette

    Comme je te comprends,Sophie,souvent,les personnes âgées ,leurs gestes ralentis ,leur application a bien faire les choses,les rendent courtois et élégants ..je regardais ma grand-mère italienne tresser ses cheveux blancs et les rassembler en chignon bas dans la nuque,et plutôt que du parfum,elle se poudrait le corps.Elle sentait discrètement Y de Saint-Laurent…C était sa manière d’être élégante..

  • Miss Nahn

    Il n’y a pas de rapport entre la richesse et le vêtement.
    Il n’est pas nécessaire d’être riche pour être élégant. Les vrais élégants seraient élégants avec n’importe quoi sur le dos. L’élégance a à voir avec l’attitude et avec le cœur.

    Nos vêtements sont liés à notre vie, à notre survie, ça c’est tellement vrai. Je revois ma grand-mère trébuchant de chagrin à l’enterrement de son fils (il y a 20 ans et qu’elle pleure toujours… la perte d’un enfant doit être la chose la plus cruelle et dure du monde), mais qui survivais à cette douleur grâce à son pull rouge. « Parce que le rouge c’est la vie » disait-elle aux gens choqués de ne pas la voir en noir..
    Je crois que son pull l’aidait autant à tenir debout que ses 2 filles qui lui tenaient les épaules.

    Merci Sophie pour ce beau billet ♥

  • Anne chic and geek

    2 commentaires test laissés. test 1 n’apparaît pas (indésirable), test 2 apparaît que pour moi « en attente de validation », comme un autre que j’ai laissé plus tôt ce matin sur le bob en vichy.
    Celui qui n’apparait pas contenait un mot tabou, les 2 autres « en attente » des liens.

  • sabcestbien

    des fois, juste un détail qui ne coute pas un bras peut donner un air chic et class
    par exemple le vernis à ongle, bien soigné, pas négligé jusqu’au bout des doigts. c’est ce qui explique à mon avis le succès des vernis à ongles ces derniers temps à mon avis

  • Anne chic and geek

    test 2.
    OK mon commentaire avec le mot …. n’est pas « passé ». Pour l’instant même moi je ne le vois pas en attente de validation. il est peut-être en spam. J’en mets un second avec un lien vers un texte sur mon papilli par exemple puisque je t’en parlais :
    http://chicandgeek.com/prive/papili/
    normalement, il va aussi être « en attente de validation » ou carrément en indésirable…
    Pardon tout le monde, mais si ces tests peuvent aider, ce serait chouette pour nous toutes ;)
    A ta dispo Sophie ou à celle de ton webmaster pour tests/
    Bisous
    A

  • Anne chic and geek

    Bonjour Fonelle !
    Que c’est beau ce que tu racontes… mon grand-père s’en est allé, y’a pas longtemps, avec élégance. Il s’était inventé un nom à particule (du Maloubier des Tilleuls de la Bourse Plate) pour rire de ceux qui en avaient. Il n’était pas grec, mais il avait un accent dont personne n’a jamais trouvé l’origine. il n’avait pas d’argent mais a élevé dignement ses 5 enfants. Mamie détricotait ses pulls pour lui en faire de nouveaux. Il était tiré à 4 épingles, il sentait toujours bon… il avait toujours un panama ou une casquette, blanche, et les yeux bleus comme la mer de Grèce, et aussi il adorait Nana Mouskouri… et me chantait Acropolis Adieu quand j’étais gamine…
    Tu vois tu me fais pleurer et sourire à la fois. Merci ma Dame.
    Bisous
    Anne
    PS : techniquement, mes commentaires « passent ». Simplement si j’utilise dedans certains mots (je te fais un exemple juste après ce commentaire en en mettant un autre qui je crois ne va pas passer du premier coup) ou si je mets des liens, ils apparaissent « en attente de validation » et je suis seule à les voir donc. Or ils ne sont que rarement validés, mais je comprends et ne vous en veux pas ! Y’a tellement de travail ici. On peut se faire à de petits désagréments.

  • Sunny Side

    Les frissons … les larmes au xyeux … j’allais écrire aux cieux … cette vidéo !

  • Milady

    Faire attention à son aspect, à son allure, c’est du respect envers les autres, mais surtout envers soi-même.
    Cela signifie que l’on n’a pas tout à fait abandonné sa dignité et sa condition d’être humain.

  • so

    Les costumes un peu désuets, les chemises blanches impeccablement repassées (par leur femme), les peaux parfumées… Les hommes dans mon pays (l’ex Yougoslavie sous Tito) étaient souvent très soignés, comme dans les films de Kusturica.

    Les gens négligés pour faire  »genre intello » pfff, quelle horreur !

  • sabcestbien

    je pense que les vetements soignés des gens désargentés, c’est comme leur dernière fierté, impossible de leur arraché.
    hier, dans la rue, un clochard parlais à un autre et lui disait qu’il s’habillait chez Emaus, et je tiens à souligner qu’il n’y a pas que lui, on trouve des merveilles là bas. Ils soignent les habits et le détail. il y a du respect.

  • 1L
  • 2L
  • 3Le sac à dos Courrèges pour Eastpak
  • 4La playlist du week-end
  • 5
  • 6Karl au pays de Sissi l
  • 7Le radiocassette de l
  • 8La transparence de la veste Avoc
  • 9Le concours de Colette pour gagner des Timberland rouges
  • 10La collaboration entre Olympia Le-Tan et Caviar Kaspia
  • 11La playlist du week-end
  • 12
  • 13Le T-shirt « The Mighties » de Clémence Poésy pour Pablo
  • 14Dans le sac d
  • 15La chemise vraiment hawaïenne de Childish Gambino
  • 16L
  • 17Les tenues dailyrantes du week-end
  • 18La playlist du week-end
  • 19
  • 20L
  • 21Le trench fantomatique de Monographie
  • 22Le concept futé de l
  • 23Le musc enivrant de Parfum d
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31