11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Faut-il entrer ?
Le blog de Sophie Fontanel

Faut-il entrer ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • peut-on être droguée aux crêpes?
  • MERCREDI 28 NOVEMBRE
  • LUNDI 4 FÉVRIER
  • qui veut faire rêve général?

chat-funny

Chère Horde, hier, je marchais rue Saint-Honoré le soir, et une jeune fille m’a abordée en me demandant si j’étais bien Fonelle. Elle était toute timide, mais quand même, avec des yeux brillants, elle a demandé si j’allais à un défilé, là, tout de suite, à 22h00r, et juste après elle a demandé si j’avais pas « quelques invitations » à lui filer. Elle en parlait vraiment comme si c’était des places pour un concert. Parlons de ça aujourd’hui.

Une place dans un défilé, c’est pas comme une place dans un concert, ce serait plutôt comme une place dans un dîner, et c’est toujours très difficile d’expliquer ça aux gens. Vous êtes là parce que c’est vous, en fait. Mais je comprends tellement cette envie de voir un show. Ce désarroi, parfois, de ceux qui ne comprennent pas que c’est pas possible d’y aller. Je me souviens comme je me faufilais, jeune, pour grappiller un peu de rêve. C’était moins la folie que maintenant, faut dire. Je me faisais toute petite à l’arrière. Je ne voyais rien mais c’était déjà tout. Aujourd’hui, et c’est ce que j’ai dit à cette jeune fille, Instagram permet la téléportation. On voit mieux sur Instagram qu’en vrai. Bientôt, peut-être, les shows n’existeront plus que pour cette dématérialisation foisonnante qu’ils génèrent, et les invités seront là comme des figurants.

Ne vous sentez jamais lésé(e)s parce que vous n’allez pas aux défilés. Rêver d’un show, c’est le voir mieux que les autres. Chère jeune fille, j’aurais tant aimé t’offrir quelques cartons. Tu aurais dit que tu étais Fonelle et ça aurait été un grand moment. La tête de mes collègues. Moi qu’on aurait appelée au tel et qui aurait dit: « Oui oui, je confirme, c’est bien moi ». Tu vois, il suffit de rêver et c’est là, plus concret que la vie.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Bérénice pour cette phrase prononcée par l’homme qui dort avec elle : « La simplicité n’est pas un début, mais un résultat… » Géniale phrase.

A demain, les ad(h)or(d)és,

Fonelle

Ps. Mademoiselle Mauve, « bien nourrie », oh oui !

Ps2. Isabelle La Cathodique, suis d’accord pour le sourire.

Ps3. Lilou, ces cols me rendent folles.

Ps4. Hélène, ça le vert bouteille…

Ps5. Minika, bien vu…

22

Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

15 réponses à Faut-il entrer ?

  • Dao

    Merci Fonelle pour ces vérités simples! Plus je vous lis, plus je vous aime. J’ai remarqué dernièrement et avec amusement que vous êtes ma relation la plus longue et la plus constante avec le plaisir d’y revenir et étonnée à chaque fois d’en repartir plus émerveillée !

  • Hélène M.

    « On voit mieux (un défilé) sur Instagram qu’en vrai. »
    En même temps quand j’ai entendu cette réflexion de Loïc Prigent il y a quelques années c’est comme si il avait mis un nouveau mystère des défilés dans ma tête.
    « Je me souviens d’un défilé incroyable pour Dior dans les années 90. J’étais au 158e rang à l’époque, c’était au carrousel du Louvre. Linda Evangelista marchait, mais sa tête restait fixe… une vraie perf’sportive, Kate Moss penchait quant à elle vraiment vers l’arrière et à la fin, Naomi Campbell faisait semblant d’applaudir en mimant l’applaudissement, pour ne pas se fatiguer. Alors j’ai pensé «s’il suffit de se mettre de profil pour découvrir cela, ce monde m’intéresse».

  • Bérénice

    Ah, dans la photo comme dans le post, la vitre! Obstacle et écran. Ce qui empêche d’entrer mais qui donne à voir autrement, comme un filtre. Avec plus de recul, plus d’acuité aussi?
    Et le spectacle, il est où là? Dans les 2 pupilles point d’exclamation? Dans le vaporisateur à oreille de chat? Dans le discret reflet d’un monde lunaire?
    Grappillons (mot valise grappe + papillon) « un peu de rêve », oui. Pas tjs celui qu’on voudrait, mais.

  • Sandrine

    Je comprends tellement cette envie , cette jeune fille … Ce monde peut paraitre tellement féerique , vu de l’extérieur .
    Je reviens de Milan où j’ai travaillé pendant la fashion week et spécialement aujourd’hui , ma chère Fonelle , j’ai pensé à vous en commandant les si jolis cols dont vous parliez hier ! du blanc , du jaune et du rose ! Vivement le printemps .

  • Bff

    Si l’on me demandait qu’elle a été la plus belle émotion de ma vie, j’hesiterais entre celle de tomber amoureuse et celle d’avoir assisté à des défilés d’Yves St Laurent. Rien que de vous en parler mon cœur bat, mes poils ses dressent, mes yeux se perlent. Merci encore Monsieur St Laurent.
    Alors, jeune fille je te comprends…

  • alexa

    Il y a longtemps – avant l’ère des blogs – je suis allée au Salon de la mode à Düsseldorf, c’était assez décontracté et comme j’avais pris la place d’une autre qui m’avait donné son invitation, j’ai apprécié. Maintenant si je devais aller à un défilé, je serais malade parce que je ne saurais comment m’habiller, comment me tenir, comment (me) la jouer cool, et comme le dit so, il y aurait tous ces gens à l’air blasé, alors je préfère regarder tout cela de loin et rêver…
    Mais peut-être qu’en fait ce n’est pas seulement ça. Je me souviens d’un billet où tu évoquais des gens qui riaient lors des défilés. Dans ces conditions, je pourrais peut-être me laisser tenter…

  • Patou

    Je vais vous parler de Patrick, un jeune Bostonien qui a travailler avec moi pendant une année.
    Il me dit qu’il va passer une semaine à Paris pendant les congés. J’acquiesce et lui dit : profite bien.
    Il revient. Je lui demande s’il n’y avait de monde à cause de la Fashion Week.
    Il me dit que si. Et qu’il a d’ailleurs assisté à un défilé.
    Je blêmis vu qu’il s’intéresse autant à la mode que moi a la physique nucléaire.
    Je lui demande quel défilé.
    Il dit qu’il SAIT PAS.
    J’enrage.
    Il sait juste que c’était au Grand Palais.
    La je em’étrangler et lui demande si c’est pas Chanel qu’il a vu par hasard.
    Il me répond PEUT ÊTRE ça doit être ça.. Le logo c’est bien les deux C entrelaces ? Et la il ajoute qu’il a pas regarde le défilé mais qu’il a beaucoup aimé regarder les plafonds !!!
    C’est la que je l’ai étranglé.

  • laprincesseaupetitpoids

    Le meilleur moment est toujours quand on monte l’escalier…disait Sacha Guitry….ou quelqu’un d’autre…

  • icimilan

    et ben, je me rappelle années 80 à milan, la mode en vraie c’etait au début, on fesait entrer nous, jeunes filles de vingt ans, pour montrer que la mode c’etait pas élitaire, c’etait pour tous.
    une des premières défilés de naomi, on etait ipnotisées. et très bons cocktails après.
    maintenant c’est plus comme ça, c’est pour les travailleurs spécialisés.

  • so

    Je pense comme Lilou, l’air blasé des gens aux défilés ne donne pas envie d’y être. Les défilés sont la lumière de la mode, ça devrait être un moment festif et tourbillonnant. La passion de la mode peut se passer des défilés et se nourrir de livres, revues (ELLE en priorité), observation, expos… La frustration aide à grandir et à s’émerveiller davantage encore.

  • lilou

    Il doit y avoir une atmosphère (festive?) et la réunion d’êtres choisis qui suscitent l’envie. Le terrible mécanisme du désir humain qui se crée dès lors qu’on lui refuse son objet.
    Cela dit, les visages des spectateurs ne communiquent pas forcément l’envie d’y être. Il faudrait une sociologie des spectateurs, pourquoi ont-ils cet air, sont-ils blasés, ennuyés, ou faire la tête est un moyen de se donner de l’importance?
    La photo est adorable, ça donnerait presque envie de vivre dans un monde de chats!

  • Virg'

    Bah ! si Fonelle n’a pas un 06 dans son IP pour dégoter un standing… Même dans la mode y a plus de saison ma bonne dame !

  • Pauline Chloé

    Quelle photo bien choisie! L’envie que l’on a, ce désarroi, l’incompréhension parfois, voire le désamour ressenti que de ne pas faire partie de… moi aussi je suis allée devant les shows, overlookée, déguisée, en pensant que c’était ça, la mode. Reconnaissant Scott Schuman, implorant la sécurité de me laisser entrer.. Que ne ferait-on pas pour un bout de lumière, alors que la vraie ne se trouve qu’à l’extérieur ?
    Ça crée des souvenirs, et aujourd’hui je rêve des shows, au chaud, grâce à IG.

  • sabcestbien

    merçi à toi de nous dire tout simplement qu’on ne peut prendre la place d’une autre
    mais finalement qu’etre soi-meme c’est le plus important,
    c’est peut-etre aussi pour cela que c’est le plus dur à faire.
    Tracer sa propre route et ne pas avoir peur de regarder aussi bien derrière, devant et sur les cotés… savoir ralentir ou prendre de la vitesse, faire monter quelqu’un avec soi dans son aventure.

  • isis de paname

    Beaucoup de jeunes filles m’écrivent pour savoir comment on entre dans les défilés de la FW…
    C’est dingue comme cela fait rêver…
    Le spectacle est plus à l’extérieur et plus vraiment à sur le catwalk ! Les mannequins font la tronche, les blogueuses côtoient Anna Wintour en front row.
    Front row qui jadis était occupé par des vrais stars et non des starlettes de la tv réalité… ou Kim K and family.
    Bref je suis nostalgique d’avant. Mais comment faire comprendre cela à ces jeunes filles ?
    Tu as raison on voit bien mieux les défilés sur internet ou IG… mais il manque l’ambiance et la musique !
    Et puis c’est beau de rêver !
    Isis

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31