11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Le simple est-il difficile à obtenir ?
Le blog de Sophie Fontanel

Le simple est-il difficile à obtenir ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Qui mieux que Charlotte?
  • 1er octobre 2009: comment démoder la vulgarité ?
  • LUNDI 6 OCTOBRE
  • 25 mars 2010: qu’est-ce qu’un Monoprimetime?

frame.denim-jean

Chère Horde, une question d’une amie qui me disait hier ne jamais arriver à faire simple. Dès qu’elle s’habille de façon simple, elle se sent fade. C’est ce qui fait qu’à chaque fois elle plonge, si je puis dire, dans l’erreur. La peur de ne pas exister la fait se compliquer, et ensuite, eh bien, elle est juste embêtée de ne pas avoir su rester simple. Ce sujet a l’air simple, mais ne l’est pas. Et nous allons en parler ce jour.

La simplicité vient de la perfection des ingrédients, comme en cuisine. Pourquoi le jean que nous voyons ci-dessus est-il si beau ? Parce qu’il n’a, en vérité aucun défaut. Je suis frappée par ces sujets qu’on trouve partout dans la presse féminine : on vous montre une photo de Jane Birkin, par exemple, où elle est sublime. Et puis sur la droite ou sur les côtés, vous avez des suggestions sur comment faire comme elle, sauf que les suggestions hurlent la laideur, la trivialité. Le jean soudain est abominable, ce n’est plus le truc Levi’s génial usé par les années sur Jane mais un machin mal délavé avec les mauvaises poches aux mauvais endroits, le mauvais délavage, la mauvaise couleur de couture. La simplicité tient à tant de riens, si nombreux, qu’en réalité c’est comique de l’appeler simplicité. Oui elle est difficile à obtenir, et ne peut venir que d’une culture du vêtement (et pas que du vêtement). Il faut commencer par acheter de belles choses, et accepter leur sublime détérioration, c’est le conseil en or que je peux donner. Il faut avoir peur de choses mais aussi s’être trompée souvent, car l’erreur est messagère du goût. À force de se rêver, on se crée. Voilà, c’était mon message du jour.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Docteur Agab, qui dit que la perfection fait vibrer.

À demain, les ad(h)ord(h)és…

Fonelle

Ps. Julia, oh oui, allons dans les livres de Cocteau.

Ps2. Monica, pourvu que ce compte reste pur.

Ps3. Daphné, merci pour ce que tu me fais découvrir.

Ps4. Marga, mais que ta rencontre me fascine !

Ps5. Ana Masina, tu as raison de dresser la liste des choses fulgurantes. Elles fulgurent.

Ps6. Silences, j’aime votre Jurgen.

33

Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

24 réponses à Le simple est-il difficile à obtenir ?

  • Bérénice

    Sublime post.
    Merci à vous.

  • Soso

    « À force de se rêver, on se crée ». Mais alors on crée une image ? Je crois qu’il y a des gens qui à la base sont incarnés et lumineux.

  • severi27

    J’en ai fait un blog ;-)

  • Silences

    J’adore l’idée de Gigi la M et je m’en vais l’appliquer immédiatement.
    Ma sublime détérioration va faire un pas de plus demain, et chaque pas étant de plus en plus grand, il est est temps de laisser le temps patiner ma sublimité.
    Vrai aussi, alinepourquellerevienne, la simplicité tombe toujours mieux sur un corps harmonieux…

  • alinepourquellerevienne

    mais la simplicité vestimentaire va avec un corps qu’on aime, c’est là où le bas blesse, pas si simple…

  • Ondine

    Merci d’écrire pour moi, car je ne l’aurais pas si bien dit. En fait, je n’avais pas vu que ce pouvait être un lapsus « d’avoir peur de choses ». Moi, j’ai peur de choses ! Et vraiment, Gigi la M. me donne de l’espoir ! oui, je suis une chose simple et sublime qui se bonifie avec le temps ! Que ne me l’avait-on dit plus tôt ! Merci à vous toutes.

  • noelle

    La femme ne se deteriore pas,. Elle se patine

  • Nico

    J’aime beaucoup la phrase de Gigi la M. Cette idée me plaît.

  • Virg'

    la simplicité trop fabriquée rien de plus moche, c’est comme un « sourire 33 bis » pour dire merci.

  • rorococoeugvic

    Oui apurer, alléger, simplifier donc : la quête d’une vie parfois … Pour quelques fulgurances …

    Alors que certaines sont douées et font mouche à tous les coups … et je me sens (presque) misérable à leur contact : jalouse ? non, envieuse ? un peu, admirative ? oui !

    C’est inné chez les unes, mais c’est du boulot chez les autres : même là, on est inégales !

    Tant pis, la quête du Beau ça occupe … au cas où on s’ennuierait !

  • Gigi la M.

    Peut on se considérer comme une belle chose et accepter notre sublime détérioration due au temps qui passe ?

  • tiquetpuce

    Que cela est joliment expliqué !!! démonstration pleine de bon goût.

  • Dr AGAB

    Ce Fonelle d’Or est une splendeur en soi, merci !

  • Murielle

    Je voudrais aller vers cette simplicité.
    Acheter de belles choses, donc acheter moins mais mieux, je le dis souvent mais hélas je craque quand meme toujours sur des moins belles choses…

  • marga

    « l´erreur est messagere du gout ». je retiens.

  • nathalie

    Ah oui, tout à fait!!! un beau jean,usé à force d’etre porté,un beau sac idem, un cachemire et les cheveux propres: tout ce que j’aime. A part que le jean,avant d’en arriver là il faut le mettre neuf,raide,trop premier de classe; quand au sac,après des années de cagnotte j’ai réussi à m’offrir un birkin magnifique mais que je trouve trop neuf;à chaque fois j’ai dans les yeux celui que vous aviez montré dans ce daily et je me dit que peut etre dans 20 ans il sera parfait? En attendant ,et ben ,c’est bien mais ça manque d’ame!!!! tant pis mais……..j’ai toujours les cheveux propres!!

  • liahliah

    Pourquoi cette photo me fait penser à Tilda Swinton? Ambassadrice de la simplicité!Il y’a un bonheur à porter un petit rien, simple… J’aime les basiques qui se racontent à l’usure, le vêtement faisant ses gammes, le pull gris basique confident du temps…

  • Patou

    Le beau vêtement ne se détériore pas, il se patine.
    Et la recherche de la simplicité, le tissu, la coupe et le detail juste, est passionnante .

  • mylene

    Oui.

    Il faut ne pas vouloir le neuf toujours à tout prix, mais savoir voir la beauté de l’usé.

    Même les chaussettes.

  • Minika

    La simplicité met tout le monde d’accord. C’est pour ça qu’elle me plaît tant !

  • fredi

    ‘ la peur de ne pas exister la fait se compliquer et ensuite elle est embêtée’ …
    ah malheur !…c’est vrai pour tout

  • isis de paname

    « sublime détérioration »… que c’est beau !! Tout toi. J’adore ta prose.
    Mais seuls les beaux vêtements se patinent avec le temps. Mais en même temps qu’est ce qu’une belle chose ?
    Un basique.
    Donc un vêtement simple.
    Donc un vêtement sobre.
    Donc une chose difficile à trouver !
    Le chat se mord la queue.
    Isis

  • blue gine

    Vous me donnez une leçon qui est d’accepter l’ouvrage du temps sur mes vêtements neufs chéris. La patine qui est si nécessaire. Paradoxalement, j’adore le vintage.
    P.S. votre lapsus me fait réfléchir, vous avez écrit « il faut avoir peur de choses ». C’est bien « peu de choses » que vous vouliez dire ?

  • Cécile

    Oui oui oui, acheter des belles choses et accepter leur sublime détérioration!
    Merci pour ces mots Sophie, you make my day.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30