11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Le type au bar de la plage
Le blog de Sophie Fontanel

Le type au bar de la plage

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • où est l’élégance aujourd’hui?
  • une chemise peut-elle être aussi fuyante que l’amour?
  • comment ne pas être une bleue en bleu?
  • Joyeux Now ELLE !!!

La photo pour dire qu’il y avait de la verdure à la plage où j’étais ce week-end. Mais y avait pas que ça. Ça se passait aux Salins à Saint-Tropez.  Y avait là un type tellement chic par rapport aux autres : les bonnes espadrilles d’un rouge éclatant, le short rayé gris et blanc, un truc parfait, propre et avec l’usure qu’il fallait. Une chemise vert d’eau, pâleur exquise. Les cheveux comme il fallait, pas de bide, tout bien.

Ce type occupait le matelas à côté de moi et du coup j’entendais ce qu’il racontait. Et le mec était d’un rasoir, mais d’un rasoir ! Sa petite amie, c’est pas compliqué, elle gardait les yeux fermés quand il parlait, parce qu’elle savait que de toute manière elle avait donné son corps à un soporifique. A deux mètres de là, il y avait un autre type, avec un bon gros ventre, 60 ans, avec un maillot déplorable, je dois dire. Lui, tout l’enchantait. Sa femme se mettait de la crème, il lui disait : « T’en veux dans le dos ? » Sa femme regardait la mer, il ajoutait : « Eh, un tour en pédalo et après je te fous à l’eau ? ! » Ils pouffaient de rire en grommelant des trucs, sous leur parasol. Ça m’a fait réfléchir. Vaut-il mieux un type élégant mais chiant, ou un type avec une casquette nase, mais tendre et joyeux comme tout ? Vous savez mon drame ? PENDANT DES ANNÉES J’AURAIS CHOISI LE TYPE ÉLÉGANT.

Fonelle d’Or décerné aujourd’hui à Edwige, parce qu’elle affirme que mes articles lui donnent envie de vivre. Et ça me touche. Qu’est-ce qu’on demande d’autre, au fond ?

À jeudi, les adorés…

Fonelle

Ps. Je vois en te parlant là des gens qui mangent des merguez sur la grande roue de Tuileries.

Ps2. Ode, tout Leonard Cohen pourrait sous-titrer notre vie.

Ps3. Anne, attention aux rêves, un jour ils se réalisent.

Ps4. sabcestbien, j’irai pas jusqu’à dire que mon gredin est en fourrure. Quoique.

Ps5. Julie, je transmets la vie que je veux en moi. Merci pour ce que tu dis.

 

 

 

0
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

42 réponses à Le type au bar de la plage

  • anne v

    Fonelle vous êtes une fée!

  • anne v

    combien sommes nous à nous être gourrées pdt des années! mais le drame c’est surtout qd enfin on se dit qu il vaut mieux aller vers le type pas dément…et qu’après qq mois (semaines?) on se rend compte qu il est aussi soporifique que le beau gosse…
    la semaine prochaine je retourne aux Salins… alors , je choisis qui? …personne?! et je me laisse caresser par la chaleur du soleil, la douceur de la brise marine, si sensuelles celles là…Comme l’écrit mon écrivaine adorée dans l’envie…et mieux j’emporte « Grandir » et je me laisse bercer par son style!
    j’arrête, j’épargne vos chevilles! bonnes vacances

  • Zoe Clafoutie

    Ce que j’aime ici c’est que que tu mets trentes secondes a lire l’article , tu as un temps d’arret parce que c’est tellement juste que… tu ne sait plus quoi penser et puis qpres tu mets le reste de la soiree a lire tous les commentaires et une nuit a pondre un commmentaire potable, si tu arrives a la phase « aujourd’hui j’en postes un! »

    bisous bisous

    (j’ai rajoute un obstacle a ceux qui essayes desesperement de lire tous les messages en une seule heure, hehe)

  • camille

    Bon, je fais partie de ceux qui lisent depuis longtemps ce blog et maintenant le Daily Elle mais qui ne commentent jamais par manque de courage.
    Mais j’avais juste envie de dire que SophieFonelle : je te kiffe!!!!
    J’aime ton écriture. J’aime le fait que quand tu parles de mode, c’est INTÉRESSANT (ce qui n’est vraiment pas donné à tout le monde).
    Et aussi pour tous ces posts qui pétillent de joie de vivre.
    Il se trouve que le chéri tendre et joyeux habillé comme un plouc c’est celui que j’ai choisi depuis déjà 11 ans et que je confirme, c’est tellement plus marrant!
    un baiser pour Sophie et toute la Horde!!

  • l'autre Ondine

    Tout juste à la maman de La Meuh ! Je suis à fond pour la petite surpiqûre (bien chiante à faire, de surcroit) qui enchante un vêtement. Ou une personne.

  • La Meuh

    Ma mère, qui est couturière, m’a toujours dit que la beauté tenait à cette petite surpiqure, si discrète que personne ne voyait, mais qui à elle seule posait l’âme du vêtement.

  • marina

    Je sens en toi l’envie de quitter les appats rances. Le changement d’homme c’est maintenant.

    un homme élégant pour moi, c’est un homme qui pense à moi avant de penser à lui.

  • Nanaplume

    Rapport aux 2 couples de la plage, ce n’est peut-être qu’une question d’etre bien ensemble ou pas..s’aimer,c’est s’écouter,rire ensemble,être complices,peu importe le lieu, l’age et la beauté des 2 ,quand on s’aime,c ‘est l ‘intérieur qui est beau…

  • Colombe Linotte

    Je choisis le pedalo pas pâlot et l’espadrille trouée !

  • lilou@Veronique

    C’est vrai, le regard en dit souvent long!C’est parfois la meilleure porte d’entrée vers la connaissance de celui qu’on a en face de soi. (Mais encore faut-il qu’il y ait un regard, il y en a beaucoup qui voient mais ne regardent pas!)

  • laprincesseaupetitpoids

    Normal tout son esprit est occupé à penser à ce qu’il portera les jours suivants pas possible d’avoir une conversation intéressante !

  • Agnès

    Chère Sophie Fontanelle,
    C’est le premier post que je vous adresse. Et pourtant je vous lis depuis des lustres.
    Mais voilà, longtemps dans vos papiers de Elle, votre ton, je ne sais pas bien, ça me dérangeait. Pour moi, cela sonnait faux. Et puis je suis allée sur votre blog un peu par hasard et bizarrement, presque à mon insu, je suis devenue accro. Ecoutant cette petite musique qui se mettait soudain à sonner tellement juste. Drôle, pertinente, disant tout haut ce que je pense. (on a sans doute le même âge et les mêmes références). Bref, dans ce monde souvent si grotesque et content de soi des blogs et de la toile, vous faites entendre une voix gaie, joyeuse, et surtout follement intelligente. Ca fait du bien. Votre post, là, tout de suite sur les mecs de Saint Trop, c’est tout moi et je vous remercie de le dire. Ca fait très peu de temps que j’ai compris cela. Que le paraître, c’était bien joli, mais qu’il y a de vrais gentils, de vrais pas beaux, qui ont une belle âme avec qui on se surprend à rire à gorge déployée.

  • Véronique

    Au-delà de l’élégance vestimentaire ou du bide couvert d’un marcel, tu ne peux pas regarder d’abord le visage, et le regard ? C’est là que tout se joue, non ?

  • minideb

    faut prendre le gros sympa intéressant et tout et lui collait la bonne chemise et les bonnes chaussures c’est plus facile que faire l’inverse …
    …mais on sent un vécu chez domino qui prouve que ce n’est pas toujours si simple …
    y en a d’autres …des hommes qui valent le coup …p’tetre

    oh des merguez …j’ai fait interdire les barbecues dans ma copro …la relou

  • Carrie Bradin

    Je préfère me fendre la poire plutôt que me fissurer d’ennui, style ou pas style. Bon après faut que ce soit mon type de rire aussi.

  • imaginairempire

    Les proprets, malheureusement, aiment pas trop qu’on les froisse.

    Mon homme, je voudrais me rouler avec lui dans la menthe, lui lancer des petits pois au restaurant, ébouriffer ses cheveux ébouriffés.

    Comme on dit chez moi : « Tutto il resto è noia » (tout le reste n’est qu’ennui)…

  • domino

    oué à première vue raconté comme ça, tout de suite on se dit qu’on préfère le mec rigolo mal sapé et que la fringue on pourra toujours y remédier avec de la patience et un brin d’humour, mais après tu t’imagines que tu vas chez lui et là stupeur, tu te retrouves dans un monde où tu te sens comme une extra terrestre tellement c’est d’un mauvais gout à chier que t’es pas vraiment à l’aise à l’idée d’y passer la nuit , t’as qu’une envie rentrer chez toi parce que là ça devient un peu beaucoup, le mec sapé nase, la chambre en faux chêne et le reste qui va avec……. L’élégance c’est sur soi et c’est aussi chez soi. Alors moi je dis ni ni

  • Re-belle

    Et si on ré-écrivait tout le texte en inversant les genres ?
    ça donnerait en conclusion … « Vaut-il mieux une fille élégante mais chiante ou une fille avec des fringues nases, mais tendre et joyeuse comme tout ?  »
    ça marche aussi non ?

  • Cilaïne

    Depuis le temps qu’on te le dit, qu’il faut laisser sa chance au produit…..
    C’est comme le pétillant à la casquette qui t’avait abordé au restau du Bon Marché, et que t’avais rembarré because la casquette….
    Bon en même temps on peut trouver un équilibrage disons « contextuel », non ? Parce que la plage des Salins, le BM….on parle pas ici de casquette Ricard…relativisons merde !
    (je me relis et je crois que ça se devine un peu que j’ai apprécié le vin argentin ce soir….)

  • Murielle

    Il vaut mieux le type tendre et joyeux.. Le look ca se retravaille pas la tendresse.

  • FAFOU

    Madame Fonelle ,vous etes une pépite d’OR ,en témoignent les commentaires(presque) tous aussi savoureux et bienveillants de votre horde .

  • carlotta

    ce que tu as écris me rappelle une amie qui avait essentiellement comme critère que l’homme devait avoir un certain standing et une voiture avec des sièges en cuir… je crois qu’elle commence à comprendre que l’essentiel est ailleurs…

  • Anne

    A lire les commentaires laissés suite à ton post, je crois que tu peux te vanter Fonelle, d’avoir des blogueuses qui ont su voir derrière ta superficialité parisienne ta vraie nature.
    Laisse tomber le Daily et reviens à toi même.

  • Pic et Pic

    Une fois mon amie Arlette, grande sage parmi les sages, m’a fait cette réflexion en réponse à mes bavardages: « Tu t’arrêtes aux apparences toi? »
    Ses yeux bleus transparents étaient tout étonnés , je me suis sentie honteuse et horriblement bête à 40 berges de ne pas encore avoir sa faculté de voir l’âme des gens autrement qu’au travers d’un physique qu’ils n’avaient pas choisi ou au travers de vêtements ou d’un métier .
    Jamais je n’ai oublié cette simple question si justement posée.

  • Virg'

    C’est pas binaire les hommes, l’élégant chiant/le béru chaleureux, le champs des possibles est multiple, on manque souvent d’imagination (comme les banquettes de la plage).

  • Anne

    Ah Fonelle… Qu’il est bon de te trouver au jardin et d’y parler de mecs, et de mode !
    Ta phrase, sur le rêve, tu n’imagines pas l’effet qu’elle me fait… c’est indéfinissable. Elle m’a anéantie de bonheur en une seconde, justement parce qu’elle est douce et mystérieuse et tellement optimiste. Je vais rêver encore alors, en restant prudente ;)

    Bon alors donc les mecs ! Moi aussi j’étais comme toi, je prenais le premier.
    Un jour j’en ai rencontré un, c’était rédhibitoire tellement il était froissé… pas le genre froissé négligé élégant quand même… non plutôt un tshirt avec les Simpson au transfert fait maison par sa soeur, tellement fripé qu’on comprenant tout de suite ce qui s’est avéré vrai par la suite : ce mec rangeait ses fringues dans sa machine à laver !!! Chaque matin il y piochait des chaussettes souvent dépareillées, un tshirt qu’il enfilait en l’état, troué sous les bras, ou les grands jours une chemise, dont il ne repassait que le devant et le col, quitte à suer sous sa veste au bureau… un bon gros flemmard de la sape. Pouha !

    Mais comme c’était l’ami d’un ami, j’ai fait celle qu’avait rien remarqué et je l’ai écouté un peu… Il était intelligent et drôle, du coup j’ai fini par voir derrière les fringues ses yeux bleus délavés… et j’en ai fait un ami aussi, plus fallait pas pousser.
    Puis quand la coupe de douille à la tondeuse et 10 euros qu’il avait sur le crâne a poussé un peu, je l’ai revu et j’ai remarqué qu’il ressemblait à Ralph Fiennes (ni brulé, ni en Voldemort…). Alors, comme par ailleurs il était pas pauvre, je l’ai épousé.

    10 ans plus tard, c’est pas le Pérou mais le look va mieux. Il a pris du bide un peu, et refuse que Fred lui coupe les cheveux, mais il a des chaussures Prada… et même parfois, un brin d’élégance.

    Fonelle, sois sage : tu peux relooker un mec… faut être patiente et faire des concessions, mais on y arrive… alors que JAMAIS tu ne transformeras un éteignoir en boute-en-train, un idiot en mec fascinant, un poseur en altruiste, un radin en généreux.

    Ça me fait mal de dire ça, mais choisis le gros, le chauve, le froissé, le vieux… Prends le comme un challenge à relever.

    Je dis ça parce que je t’aime.
    Anne

    PS : conseil pratique : au début, arrange-toi pour qu’il soit le plus souvent possible nu, ça peut aider ;) et si c’est un mauvais coup ou qu’il sent pas bon, laisse tomber. Parce que ça aussi, c’est difficile à changer.

  • nilla

    c’est la 1ère fois que j’écris à quelqu’un que je ne connais pas.
    Mais depuis un moment ça me trotte…faut que je vous dise à quel point j’aime ce que vous faites Mademoiselle Fonelle.
    je me lève le matin :petit thé et daily ELLE pour déjeuner quand je suis en congé. Quand je boulotte, me réjouis de rentrer pour vous lire.
    Vous me faites un bien fou.
    Il y a des gens comme ça , on les croisent dans un instant de vie et il laisse un sillage,
    avec ce blog cela devient une présence qui laisse une trace …..
    Peut on être fan à 35 ballets sans être un peu con-con?
    Je me sens un peu bête vous le dire à quel point je vous aime et vous admire.
    Ce message va être envoyer avec un mélange d’angoisse et d’euphorie …..

  • Balaba

    Oh le type élégant de la plage rouge tomato avec un peu de chance plus besoin de s’épiler le maillot tellement il est rasoir.

  • Carole (NY etc.)

    Ben moi je ne suis pas sûre qu’on puisse rhabiller le type au maillot déplorable. on peut bien lui racheter une garde-robe, il reviendra à son maillot et sa casquette, car c’est comme ça qu’il se sent lui. Sinon on risque d’en faire un type tout coincé et pas à l’aise dans ses nouvelles frusques. Du coup, beaucoup moins marrant. Faut bien regarder.

    Mon avis à 2 balles.

  • Nicolas Tavitian

    Je voudrais être comme toi, avoir les oreilles qui trainent… moi je n’ai que les yeux. J’entends mais, clairement, j’oublie d’écouter. C’est dommage. Mais j’ai souvent le sentiment que ce qu’on peut voir, entrevoir, laisse souvent présager des choses que les mots n’avoueraient pas.

    Ps : Ouvre l’oeil. Je te ferai bientôt signe du haut de cette majestueuse grande roue!
    Ps2 : Pourquoi ces tables basses carrées Ikéa ont envahi le Monde et pas seulement ce coin de plage tropezienne?
    Ps3 : Je voudrais aussi pouvoir écrire un jour « Ps3. Anne, attention aux rêves, un jour ils se réalisent. » ou quelque chose d’approchant.

  • julie

    je me suis toujours méfiée des « trop » élégants .. en revanche, un type qui me fait rire, peut me faire tout « avaler » (oui la casquette naze, le maillot naze, et même le bide de naze … )

  • IsabelleMijauree

    pendant ces année, ton pragmatisme t’aurait rattrapée : c’est moins compliqué de se débarrasser d’une casquette naze que d’un naze qui te met la casquette

  • delphine

    le problème, c’est que l’élégant chiant, comme son nom l’indique, c’est chiant, mais l’homme à casquette nase mais gentil, ben il peut être chiant aussi, non ?
    bon une fois terminée ma diatribe anti hommes chiants, je n’ai qu’un truc à dire : je ne veux pas d’un homme qui s’habille mieux que moi, ça m’angoisse et me fait me sentir toute grasse et froissée, et personne ne veut ça !

  • lilou

    Ah, changement de décor! Voilà du rouge qui apparaît, rouge passion? Comme dit Patou, la pire équation, c’est naze à tous les niveaux! Lui, tu peux avoir le plaisir de lui refaire sa garde robe si c’est la cata. L’élégance, surtout masculine et quasi parfaite comme ça, j’ai remarqué que c’est souvent louche, ça cache quelque chose…Mieux vaut un bon vivant et son bide qu’un bonnet de nuit en slim!
    (Côté matelas mousse au bar de la plage, ils ont vraiment fait léger!)

  • Cat

    On peut être à la fois tendre, joyeux et élégant. J’ai rencontré mon amoureux quand on avait 20 ans et il était tout ça à la fois et aussi un peu rond, ce qui à 20 ans n’avait pas un succès fou. A 50 ans, il est toujours un peu rond et surtout tout le reste et toujours à mes côtés, malgré un succès fou maintenant que presque tous les hommes autour de nous sont un peu ronds. Mais j’étais la première à voir tout le reste.

  • Patou

    Ma mère me disait ‘ la beauté ne se mange pas en salade’ Je l’ai pas entendu et maintenant il ne me reste même pas la queue des radis.
    Sinon Fonelle t’aurais pas pu demander à l’élégant rasoir d’échanger ses fringues avec le nase marrant ? Si si, pour le Daily Elle, ils l’auraient fait.
    Ré-sinon y’a pire :y’a le naze méchant

  • soshopping

    Moi j’ai choisi celui qui mettait des chemises à fleurs, des pantacourts et qui, même, un jour, troublé parce qu’on avait rendez-vous, est sorti avec deux chaussures différentes. Mais oui, derrière ses fringues nazes, j’ai vu ses trésors. Bon, ça fait dix ans, maintenant il porte des marinières, des jeans bruts et un blouson en cuir. Mais des sabots Birkenstocks fatigués… on ne se refait pas! Je crois qu’un type trop classe j’ai toujours trouvé ça un peu louche en fait…

  • Fi

    Je remarque qu’on a pas reçu le dessin de remplissage de la valise pour les vacances (ou le W-E), ça me manque beaucoup ^^, On échange? j’ai fait le mien!

  • Chris

    Etonnant de constater comme parfois (souvent?) nous pouvons être telles des pies : attirées par ce qui brille mais qui n’est pas forcément d’or. Alors qu’on le sait que l’or se cache.

  • Laure

    En fait, l’idéal serait de pouvoir alterner en fonction des circonstances… comme on change de vêtements. Mais quitte à choisir, je prendrai le type avec la casquette naze car on peut essayer d’arriver à rendre plus élégant un naze… rendre quelqu’un moins rasoir… pas possible. Belle journée, si, si je suis sûre que quelque part il y a du soleil qui m’attend :-) !

  • Claire

    J’adore ce post, rien que le fait que ton histoire se passe au bar de la plage c’est revigorant.
    De plus, pour participer au debat, tu enleves ses vetements au type joyeux, il reste joyeux, tu enleves ses vetement au type elegant… ah ben qu’est ce qu’il reste ?
    La joie est une des premieres elegances, les gens joyeux sont extremement precieux d’autant plus que ca court pas forcement les rues ! Bonne journee

  • ginger

    oh nooooooooooon.

  • 1L
  • 2Le petit sac Saint Laurent de North West
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30