11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Lourd le sabot ? Oh que non…
Le blog de Sophie Fontanel

Lourd le sabot ? Oh que non…

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • MERCREDI 3 DÉCEMBRE
  • 4 mars 2010: sur quoi mettre sa tête quand on dort?
  • JEUDI 4 SEPTEMBRE
  • LUNDI 21 AVRRRRRRRRRIL!

alexandra-golovanoff-sabots-prada

Chère Horde, la personne en photo ci-dessus, c’est mon amie Alexandra Golovanoff. Et je sais exactement pourquoi j’ai pris cette photo : parce que, parfois, une tenue vestimentaire, par une certaine candeur, fait ressortir ce que la personne a dû être, enfant. Je trouve que, là, en plus de la féminité absolue, en quelque sorte, d’Alexandra, où voit loin dans sa vie, dans les débuts. Parlons du pourquoi du comment, aujourd’hui.

Les sabots sont de drôles d’accessoires. Je crois savoir que les hommes n’aiment pas beaucoup les semelles de bois, ni le bruit qu’elles font sur le sol, ni le bout rond des sabots. Pourtant, je trouve, quand elles sont réussies, ces petites bestioles adorables. À mon collègue, après des vacances de printemps, une copine de classe, Agathe, avait surgi dans la cour de récréation avec des sabots suédois de couleur rouge, une sorte de robe chemisier noire et un bob rouge lui aussi, très années 30, posés sur sa tête. Mon dieu ce qu’elle était impressionnante, soudain plus du tout habillée comme nous (jean, parka, etc.), mais comme une vraie demoiselle d’un film, comme un dessin. À cause de cette image ancrée dans ma rétine, je ne peux voir les sabots que comme les divines pattes d’un certain raffinement, d’ailleurs à cent lieues des sabots babas en cuir gras. Évidemment, j’avais immédiatement acheté les mêmes. J’avais été stupéfaite, dans la boutique, par la légèreté des sabots suédois. C’est des plumes qu’on se met aux pieds. Bien étranges plumes, je vous l’accorde. Seulement chargées de symboles…

Fonelle d’Or décerné ce jour à Patou qui dit qu’Alber Elbaz porte un grand manteau pour cacher les ailes qu’il a dans le dos.

À demain, les ad(h)ord(h)és… sabots Prada, sur Alexandra, mais y en a chez Kerstin Aldolphson, 157 boulevard Saint Germain…

Fonelle

Ps. Monica, copy cat.

Ps2. Laprincesseaupetitpoids, oui les aubes.

Ps3. Claire, bottes bordeaux mon rêve.

Ps4. Lilou, gland plaisir à lire ton com’ !

Ps5. Tsar ton « bordel la délicatesse », merveille.

35
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

21 réponses à Lourd le sabot ? Oh que non…

  • bruno sabot nylon et brigitte sabot nylon

    Bruno sabot
    Moi suis un homme, et porte des sabots, presque tout les jours, avec des mi bas nylon, j en ai toute une collection, et ma femme et exactement comme moi elle en possède une plus de 50 paires

  • clog_fan

    Ben si, ça existe des mecs qui aiment les sabots ! Moi je les adoooooore !!!
    J’en ai porté dans les années 70 en tant qu’ado, et j’ai toujours eu un faible pour ce style de chaussure. De là à parler de fétichisme….
    J’en ai 30 paires, une pour chaque jour du mois, généralement assorties à mon polo.
    Alors mesdames (et mesdemoiselles) pour l’été, s’il vous plait, pensez aux sabots… c’est si mignon.

  • Floocj

    Et bien moi aussi, ado dans les années 70, j’ai aimé passionément une paire de sabots suédois rouges. Les mêmes que ceux qu’on voyait dans 100 Idées, le magazine qui m’a fait aimer couture, tricot et mode. Je les portais été comme hiver, avec des grosses chaussettes de montagne même en hiver, même après le ski. Je garde une affection profonde pour les sabots suédois en particulier, et toutes les chaussures à semelle de bois en particulier. Vivent Swedish Hasbeens, effectivement. Même ma fille ado s’y est mise.

  • Isabelle la Cathodique

    Je me fais déssaboter dès que j’ose mettre mes sabots suédois en dehors du jardin. Cela doit être parce qu’ils ont été traumatisés par Heidi à la montagne. Pour ma part, j’adore jouer à Heidi et courir dans les grandes pentes fleuries de primevères. Je sais, le printemps me rend dingue.

  • jicky

    les plus légers (et silencieux) ce sont les Swedish Hasbeens « super high » (mais pas si high que ça au final)

  • noelle

    En cette heureuse epoque hippie , je me suis mariee en longue robe Liberty de Cacharel. Aux pieds: des sabots en cuir rouge, pas tout a fait suedois mais charmants et confortables
    Au grand dam de ma grand-maman qui a tance ma mere: « Vous n’avez meme pas ete capable de marier votre fille en blanc!!
    C’etait en 1970. Ma fille est nee 6 ans plus tard. Jr n’ai plus mes sabots , mais ma robe Cacharel me va encore!

  • Murielle

    Il y a quatre mois, j’ai acheté des sabots rouge pour remplacer mes chaussons. Donc portés quasi à temps pleins depuis.
    J’adore ces sabots, malheureusement je viens de les abandonner car ayant les pieds fins, ces sabots étant un peu trop larges, à force de « voyager » un peu de trop dedans, j’ai fini par me blesser un peu au dessus des orteils… (meme avec des chaussettes)…
    Mais je ne désespère pas, il faudrait que je m’en retrouve d’une autre marque, un peu plus serrants.
    J’ai trop aimé de marcher avec des sabots, ce contact avec le bois…

  • Daphné

    Oh merci Fonelle de parler de sabots !
    J’en suis folle folle folle mais les gens autour de moi font bof…
    Votre histoire de sabots rouges me fait fortement penser au look de Odile la maquilleuse (Nike Arrighi) dans le film La nuit américaine ; petit chignon haut, robe tunique multicolore et sabots aux pieds, mignonne comme tout !

  • isis de paname

    Je voudrais passer ma vie en sabots, d’ailleurs je passe la moitié de l’année en sabots. Et la boutique de Kerstin Adolphson est ma caverne enchantée… tout est beau : sabots, sandales avec les semelles de bois, chaussettes, sacs…. Cette boutique dénote (j’ai qu’une crainte : qu’elle subisse le même sort que la librairie d’en face !) dans ce quartier qui perd de son âme à cause des boutiques de luxe qui poussent comme des champignons.
    Vive le bois !
    Isis

  • francibiza

    Je ne m’appelle pas Agathe mais je ne sais pas quel miracle, un beau jour de printemps dans les années 70, ma mère a accepté de m’acheter des sabots rouges! Moi qui était interdite de salopette (mauvais genre) et de noir (quand tu seras grande), tout juste autorisée à un pat d’eph en velours côtelé…j’ai eu droit à la totale: une adorable robe, imprimé fermière avec un joli décolleté carré accompagnait ces pompes de rêve! je crois que je vais m’en racheter…
    P.S :merci à la copine d’Ibiza, j’ai vécu 10 ans là-bas et cette histoire de sabots et chemise large me parle…

  • La toune

    Mes années lycée en sabot mon adorable grand mère en me voyant m a dit que sa mère avait travaillé dur pour justement ne plus a avoir a porter des sabots et cela la faisait rire de me voir avec!! J ai même passé le bac avec!!!

  • Emmanuellelila

    Merci de faire remonter des souvenirs merveilleux: mes sabots suédois, mon jean clair et mon tshirt fruit of the loom, j étais heureuse dans cette enfance des années 70…
    Et même les sabots meurtrissant les malléoles sont un souvenir plaisant.
    Je crois que j en veux aussi, mon homme n aime déjà pas mes Birk, peut être trouvera t il ça plus seyant et sinon, je draguerai en sabot sinon ce sera trop facile !

  • misschristine

    Alors là, je dis « merci Sophie ! »
    Quand j’étais petite, ma mère ne voulait pas que j’aie des sabots, maintenant c’est mon mec qui trouve ça moche… Sauf que… mon mec écoute Fonelle !! donc si Fonelle dire « sabot = joli », j’ai mes chances. smacks smacks smacks, je tente le coup !

  • fredi

    à 10 ans,au printemps, j’ai quitté mes knepps pour
    mes premiers sabots.Les années précédentes,c’était le moment de l’achat habituel et super des sandales ,mais là j’étais trop fière avec ces semelles qui me grandissaient !en plus,j’arrivais quand même à courir vite avec,à la récré . Je les usais si vite que mon père a fait mettre des fers sous les talons ! le bruit , la honte … là du coup j’ai ces souvenirs qui me reviennent de gamines noires de bronzage ,les robes en liberty usées, les sabots qui soulignaient la maigreur des jambes , c’était joli (je me trouve dans un trip David Hamilton ah ah ah )

  • laprincesseaupetitpoids

    Je commente avec frénésie..je suis une adepte des sabot j’en ai toujours portés..depuis que je suis née je crois même bien…le clac-clac ..le bout rond ..le bois.. le cuir ..tout est bon dans le sabot…

  • so

    et puis le bruit si particulier des sabots quand on marche sur le bitume, forcément un jour de grand soleil et si possible à la mer. Bruit des vacances, insouciance, adolescence. Que c’était bien !

  • KaLaville

    J’adore les sabots ! Ma mère en portait des suédois rouges sublimes, quand j’étais petite.
    Hélas, mon drame : je ne sais pas, je n’ai jamais su, marcher avec des chaussures ouvertes derrières ! (mules, sabots etc…)

  • Anna Masina

    Quand j’étais ado, toutes les belles de l’île (j’ai grandi à Ibiza ) portaient des sabots noirs avec une chemise d’homme bleu ciel et nada más. Ma mère, très conservatrice (oui oui ça existe même à Ibiza) ne voulait pas en entendre parler. J’ai attendu qu’elle ait le dos tourné pour insister auprès de ma gouvernante (oui oui ça fait toujours rire) qui ne savait rien me refuser. Elle me ramena des sabots rouges et ma déception fut totale. Je n’avais pas l’uniforme des belles. Maintenant j’en serais très fière mais alors je ne savais pas que j’étais un trésor! Mention spéciale aux sabots de @isisdepaname avec ses chaussettes sparkling!

  • Silences

    Tu parles de sabots, et nous voyons des sabeaux.

  • monica

    J’ai pratiquement la même histoire d’enfance avec les sabots; les beaux, les vraiment beaux, je les adore. Il y avait une paire il y a deux ans chez Gerard Darel que je voulais acheter, malgré tout encore un peu trop cher pour moi. Ceux de ma copine à 12 ans, j’avais pas pu courir les acheter non plus. Cet été, j’en veux une paire, merde, et les Prada là, sont vraiment chouettes.

  • Claire

    Les sabots ne peuvent pas être lourds si ils ont la légèreté de l’enfance..

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31