11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Notre père qui est aux yeux ?
Le blog de Sophie Fontanel

Notre père qui est aux yeux ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • LUNDI 28 JANVIER
  • MERCREDI 11 JUIN
  • à quoi sert un truc cher?
  • JEUDI 6 MARS

Monica et La Meuh, vous m’écrivez que certains de mes mots l’autre jour sur l’élégance des simples vous font penser chacune à votre père. Cela me touche, me touche. Moi, je pense à mon père chaque fois que je vois des pétanqueurs. Mon père adorait ce jeu, il y jouait dans le Bois de Boulogne, ou bien l’été à Sainte Maxime. C’est drôle la façon dont les gens nous reviennent.

C’est à se demander s’ils sont partis, des fois. Y a des vivants qui ne sont pas là, et des disparus qui ont le menton sur notre épaule, sauf que personne ne le voit, et même nous des fois on ne le voit pas, on ne soupçonne pas, ou on soupçonne ? Là, les trois personnes qu’on voit, elles jouaient à la pétanque dans les jardins du Palais Royal, la semaine dernière. Je n’écoutais plus rien de ce que me disait mon compagnon de table, par ailleurs charmant. Je fixais en silence l’éternité de l’amour. Et j’aime bien pouvoir venir ici vous dire ces choses.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Sunny Side qui invente l’expression « avoir les larmes aux cieux ». Avouez que ça correspond bien, hein.

À jeudi, les adorés,

Sophiefonelle

Ps1. Lou y es-tu, ton slogan « élégance et liberté », faudrait en faire une loi.

Ps2. Oh! Le plus fou, c’est que je vois parfaitement ce que tu voulais dire sur les Grecs. C’est fantastique, ça a servi à lancer un beau débat.

Ps3. Tous, tous autant que vous êtes, vos témoignages de jeudi, je les trouve merveilleux. J’ai de la chance de vous connaître.

Ps4. Virg’ je trouve moi aussi Zorka au-delà de sexy…

Ps5. Ouzo, oui je suis arménienne par ma maman. Yavrrrrooum.

0
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

16 réponses à Notre père qui est aux yeux ?

  • nike air max baratas

    What are the norms of copyright of web content? How’s it different from Patent?

  • bruce

    Je dois lever les yeux au ciel pour que mes larmes restent à l’intérieur (je suis au boulot). Que tes mots sont justes, encore et encore, Sophie.

  • lilou

    Partie pendant quelques temps, en voyages, je pensais avoir manqué plein de posts, mais je vois que ce n,est plus quotidien ici, si je comprends bien!?? C,est fou comme on peut se déconnecter facilement et hop, dès qu’on rentre, internet revient dans nos vies.

    Le post sur le luxe, je ne partage pas la conception, le luxe c’est pas le cher, pour moi c’est avant tout le temps. Ensuite le calme, et la beauté d’un paysage. Le luxe, au sens onéreux, est devenu banal aujourd’hui. C’est plutôt le trésor trouvé aux puces à 5$ que le sac Vuitton porté par la foule.

  • soshopping

    Venir ici poster mon premier commentaire, tant ces mots me touchent au plus profond. J’ai perdu ma grand-mère chérie en décembre, certains jours elle est là, tout près (et ces jours-là ce n’est jamais triste), d’autres je ne sens rien, seulement le vide laissé par son absence. L’éternité de l’amour… Comme c’est beau. Merci Sophie.

  • rorococoeugvic

    Jouer à la pétanque dans les Jardins du Palais Royal …

    MON place to be à Paris !! Là où « j’habiterai quand j’habiterai à Paris et que j’aurai le temps et que j’aurai gagné au Loto et même que j’y jouerai au Loto et puis à la pétanque au Palais Royal » !!!

    Ouf, ça sortait du coeur !

    J’adore et j’ai toujours adoré cet endroit, même quand c’était pas encore à la mode et qu’il n’y avait que les 2 petits magasins de médailles militaires …
    A chacune de mes visites à Paris, j’y suis toujours passée, même vite, même si j’en étais loin, comme un pèlerinage, une atmosphère unique pour moi !

    Même que je suis jalouse qu’il soit un peu victime de son succès et que je doive maintenant le partager avec les chalands et autres touristes ! Et d’ailleurs qu’ils ont été longs à le (re)découvrir …

  • Anne

    Suis-je maudite que je ne puisse plus laisser un commentaire sur aucun article du DailyELLE ? Dois-je changer de mail, de pseudo, de site web ou déménager pour avoir une nouvelle adresse IP ?
    J’envoie ce message dans une bouteille à la mer en espérant faire un carreau cette fois, ou un ricochet…
    Ensuite je laisse tomber. On ne pourra pas dire que je n’ai pas tout tenté pour rentrer par la fenêtre une fois mise à la porte…
    Adieu monde cruel.

  • icimilan

    mon père était très élégant, car il venait d’un autre siècle.

  • FAFOU

    Mon père ne jouait pas a la pétanque, quand j’ étais enfant i l y avait un terrain de boules sous les fenetres de ma chambre dans le midi,et le soir ,en été je m endormais avec ce bruit très particulier qui montait du terrain ;le choc mat des boules sur la terre ,celui plus sec quand elles se cognaient et la voix des hommes ….c ‘était le temps ou mon père était la.Merci Fonelle pour vos papiers

  • La Meuh

    « Y a des vivants qui ne sont pas là, et des disparus qui ont le menton sur notre épaule »… Que c’est beau. Cette phrase est une étoile filante, Sophie: elle appelle au vœu.

  • Lafeeclochette

    L’éternité de l’amour,Sophie,comme tu dis ,c’est une idée pleine d’espoir,et même si c’est un « pari stupide »ça peut nous aider a vivre,nous qui sommes programmes pour mourrir,et cette idée aussi que tous ceux qui sont déjà aux « yeux »continuent d’exister grâce a nous…

  • Sunny Side

    Je suis là enfin sur cette terre grâce aux Arméniens les meilleurs amis de mon père. Ils lui ont présenté ma mère et me voici. Première fois que je l’écris, ma première amie était arménienne, j’ai eu tant de première fois avec eux ! Cà y est j’ai les larmes aux cieux !

  • marga

    nos chers disparus nient la solitude…

  • Murielle

    Je voudrais tant sentir que ma grand-mère adorée veille encore sur moi, hélas…
    Mémé tu me manques tellement, j’ai encore tellement besoin de toi…

  • julie

    ah sophie-fonelle, ils nous poursuivent ces disparus, tu as raison, parfois on pourrait aussi vouloir s’en débarrasser pour éviter la bouffée de nostalgie, ou les larmes qui montent elles trop vite aux cieux comme dit sunny side (mais aussi Louis garrel non ? dans les chansons d’amour), mais tout nous colle toujours à la peau, quoi qu’on veuille …
    une odeur de Clan que mon père ne fume plus,
    une odeur de bébé, trop vite disparu, qui remonte comme un paradis perdu
    une odeur de soupe de légumes, de bouillon, de fumet qui m’évoque toujours mon enfance dans les jambes de ma mère toujours en cuisine
    mais aussi la pétanque, que je détestais,( que je pourrais aimer désormais) mais qui est associée à de longues soirées d’été (mon père aussi)
    et d’autres choses encore .. mais arrêtons, il y en a des milliers qui me jurent l’éternité des choses …..

  • Chris

    Oh Sophie ! Le nombre de fois où j’ai eu l’impression de sentir mon père (si tôt disparu) auprès de moi comme perché sur mon épaule ! A tel point, et parce que j’ai toujours été absolument sûre que c’était lui, qu’il m’arrivait de me retourner pour vérifier sa présence. Et il me revient encore plus lorsque, en vacances, je vais sur la plage que nous fréquentions quand j’étais enfant ou que je traverse ces (ses) paysages de vignes à perte de vue ! Quelle émotion à écrire ce commentaire.

  • sabcestbien

    c’est vrai qu’on rattache souvent le souvenir d’une personne à un détail :
    l’odeur de la pipe pour mon pépé, les chapeaux pour ma mamie..

  • 1#dailyCharlotteGainsbourg : sa première campagne pour Balenciaga en 2008
  • 2#dailyCharlotteGainsbourg : ses fringues dans le film « Prête-moi ta main »
  • 3#dailyCharlotteGainsbourg : nos chansons préférées
  • 4#dailypeople : le best of
  • 5La playlist du week-end
  • 6
  • 7Le voyage en Absurdie de la nouvelle campagne Kenzo
  • 8Le trench panthère d
  • 9La rubrique sportive de Net-a-Porter
  • 10Le mystère de la femme sans tête
  • 11#dailySummer : le sac en paille d
  • 12La playlist du week-end
  • 13
  • 14Le loden Lodental pour Zef
  • 15Les chaussettes de Maison Kitsuné pour Royalties
  • 16Le profil du fils de Schwarzenegger dans la campagne Tom Ford
  • 17Le collier factice de la fille Sioou
  • 18#dailySummer : le chapeau de paille et la fouta de Vanessa
  • 19La playlist du week-end
  • 20
  • 21L
  • 22La leçon de basket de Tony Parker à Najat Vallaud-Belkacem
  • 23Les fermetures Eclair encadrant Kate Moss dans la nouvelle campagne Stella McCartney
  • 24L
  • 25#dailySummer : les bracelets de Véronique
  • 26La playlist du week-end
  • 27
  • 28La leçon de français si mignonne de Camille Rowe
  • 29
  • 30
  • 31