11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Où sont les risques ?
Le blog de Sophie Fontanel

Où sont les risques ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Comment péter de joie?
  • quoi avoir en rose fluo?
  • comment parler aux gens trop bronzés?
  • faut-il déjà un sac à beau temps?

florence-arthaud-disparition-route-du-rhum

Florence Arthaud (ici en couverture de ELLE en 91) a passé sa vie en mer à prendre les risques les plus inimaginables et elle meurt dans les airs, dans un accident d’hélicoptère. Ce que je vais raconter maintenant, l’arrivée de la Route du Rhum en 90, beaucoup de gens l’ont vécu, et je suis certaine qu’ils pensent à ça aujourd’hui.

Il est 11hOO du soir à Paris, et dans la baie de l’arrivée de la Route du Rhum, en Guadeloupe, le bateau de Florence Arthaud progresse si lentement que ça ressemble déjà à une extase. Florence Arthaud n’est plus pressée, elle a gagné. Son arrivée va durer très longtemps. Les commentateurs, à la télé, s’arrêtent de parler, ils ont tout dit. Des centaines de petits bateaux l’entourent, elle semble ne rien remarquer. Et la France entière, et aussi une partie du monde, regarde cette femme sur ce bateau, seule, si seule et si parfaitement seule, au point que là, carrément (je reprends un com laissé par @poutiparis sur mon compte Instagram) ça ressemble à une « extase de solitude ». Tous ceux qui voient ça ce jour-là comprennent que la solitude, c’est sublime. Elle le sait, sur son bateau, Florence, elle sent mieux que du désir sur elle, elle sent, dans l’obscurité (il est 18hOO en Guadeloupe) le flot continu de notre communion. Et il y a nous, notre communion, et elle vraiment comme une déesse recevant ça, hésitant à quitter sa solitude. C’est beau à crever. Elle est invincible. Quand elle touche terre, littéralement, elle monte sur une bitte d’amarrage pour calmer la fouler, et en une seconde devient le chef de la terre. Moi, je vais me coucher cette nuit-là, je me dis que je peux tout faire, que j’ai des ailes, qu’on a tous des ailes. Alors ce que c’est con, avec des ailes, de mourir dans un hélicoptère. C’est une journée très triste. Dix personnes sont mortes dans cet accident, dont Camille Buffat et Alexis Vastine.

Fonelle d’Or décerné ce jour à nos souvenirs.

À demain, les ad(h)ord(h)és…

Fonelle

Pas de Ps. Juste du silence.

40
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

18 réponses à Où sont les risques ?

  • S.P.

    Chere Sophie, Cette soirée, ces images de Point a Pitre, je m’en rappelle bien – j’avais 10 ans – et j’ai découvert ce que pouvaient faire les femmes: TOUT. Ca m’a habité depuis. Ca m’a donné des ailes c’est vrai.

  • Bff

    Mon dieu… J’ai 30 ans ce soir…

  • mademoiselle mauve

    stupéfaction et beaucoup de tristesse. votre hommage, chère Sophie, est sublime.

  • Sunny side

    Je débarque je ne savais pas qu’elle venait de mourir. A cause d’une émission de télé réalité ??? Elle a froissé ses ailes, les dauphins l’attendent sûrement. Elle m’a fait tant rêver libre sur son bateau et dans sa vie là bas aux Antilles. ce week end sur une brocante j’ai trouvé un ELLE du 16 mars 1948 avec Bettina en couverture quelle étrange coïncidence, ces femmes si légères et libres qui disparaissent …

  • Isabelle la cathodique

    « Un vent de liberté », c’est un livre à lire pour partager encore avec elle ce que fut sa vie.
    Comme « la longue route » de Bernard Moitessier, ou encore « seul à travers l’Atlantique » d’Alain Gerbault. (1925) des livres de vies magnifiques.
    On meurt toujours trop jeune qu’on est une vie d’aventurier ou pas.

  • laprincesseaupetitpoids

    Merci pour le lien Fonelle c’est très touchant cette arrivée…mais quelle connerie quelle connerie ce qui vient de se produire…

  • Mimi

    Juste pour la mémoire, il s’agit de Camille Muffat (et non Buffat).
    Triste jour…

  • may en avril

    Florence Arthaud symbolisait l’aventure, la liberté et la compétence, encourageant pour les jeunes filles qui aimaient naviguer. C’est bon de partager notre tristesse ici et notre révolte devant 10 morts si absurdes.

  • marga

    Florence, Tabarly et tant d´autres marins ont berce mes annees bretonnes. encore une page de tournee.

  • jicky

    on peu en effet vomir la télé realité (ce que je fais et pas seulement aujourd’hui; je deteste ça en general pour son artificialité); mais Daniel Balavoine est mort dans les mêmes circonstances, non pas dans le cadre de la télé réalité, mais pour le bien des populations d’Afrique… Il y a des activités risquées et des activités moins risquées (à croire que ramer tout seul sur un bateau, c’est en effet moins risqué…)

  • bea

    le souvenir que j’ai d’elle remonte à l’adolescence.
    ce n’est pas la route du Rhum mais les photos dans le Figaro magazine d’elle et de 3 autres filles sur un voilier voguant d’île en île chaque semaine
    elles étaient belles , libres et n’ont fait beaucoup rêvé

  • isabelle

    Inutile d’en vouloir à la télé réalité, ces personnes étaient heureuses de participer à cette émission.

  • Maurice

    Quel drame, je suis triste depuis que j’ai entendu la nouvelle ce matin :(

  • fredi

    ceux qui ont connu Florence Arthaud disent tous que c’était une vraie gentille, je viens d’entendre ça et ça m’émeut encore plus …

  • navajo

    Bernard Moitessier, en 1968, participait à une course autour du monde, en solitaire et sans escale. Annoncé vainqueur, il n’a pourtant pas passé la ligne d’arrivée : il a abandonné la course, et est reparti vers l’océan indien… Il raconte ça dans un de ses bouquins (lu il y a longtemps, j’ai oublié le titre) : Il raconte qu’il n’a juste pas pu revenir à terre, avec les hommes. Préféré rester seul encore un peu… Cette lecture m’avait fortement impressionnée. Je comprend que Florence Arthaud à son tour, ait pris son temps pour arriver et peut-être savourer les derniers instants de véritable solitude… Comment a-t- elle pu se retrouver dans un jeu de télé réalité ?

  • sabcestbien

    y a des jours comme ça ou on se dit que c’est injuste et terrible.
    pourquoi eux et pourquoi ce jour là…
    pas de réponse à l’ironie de la mort qui fait un pieds de nez en rassemblant ces deux femmes aquatiques ensemble.
    RIP comme un SOS de terriens vers les étoiles ou ils se sont envolés

  • isis de paname

    Je vomis la télé réalité qui va à contre courant de la liberté de Florence si belle sur la mer.

  • leanna

    je suis dévastée de colère quand je vois des personnes de cette qualité mourir absurdement pour la gloire de cette stupidité qu’est la téléréalité.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30