11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Où voir un grand bonhomme ?
Le blog de Sophie Fontanel

Où voir un grand bonhomme ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • qu’est-ce que des lunettes introuvables?
  • la gamelle camel est-elle mortelle?
  • voir la vie en bleu ciel?
  • comment être hype par hasard?

garry-winogrand-rice-university-jeu-de-paume

Chère Horde, avec un retard comique, c’est seulement hier que je suis allée à l’expo de Garry Winogrand au musée du Jeu de paume. À part les photos de cet homme, l’espèce de solitude mais aussi de vitalité qui se dégagent de ces images sont ahurissantes, il y a là à l’expo un petit film dont je m’en vais pour parler aujourd’hui.

Garry Winogrand, en 1977, a répondu à des questions devant un public à Rice University, aux Etats-Unis. Je vous invite à regarder la position qu’il prend pour répondre aux questions des gens. Il a cette nonchalance que plus personne n’a, à part quelques chanteurs, et encore. Il crève de modestie et d’envie de ne pas être là, jusqu’à en proférer cette phrase insensée, à un moment : « I would like not to exist. » C’est dans un contexte particulier, où il parle de la nécessité de s’effacer devant la photo qu’on prend. Sa position de voyeur lui pèse, et il avoue que la photo prise, il est déjà ailleurs, il ne « voit » que le temps d’un éclair. Il faut que vous alliez ou voir l’expo ou regarder cette vidéo, ci-dessous. À l’expo, elle est sous-titrée en français. Sur YouTube, il faut prêter l’oreille car la mauvaise qualité de l’enregistrement rend l’anglais pas très audible, parfois. Mais c’est de toute manière un moment culte de l’histoire de l’art. On n’a plus trop l’occasion de voir une telle façon de se tenir de la part d’un artiste. Et, au fond, il suffit de voir cet homme pour comprendre qu’il fait des photos sublimes. Je le trouve beau, là-dessus. Beau, vrai, modeste et grand.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Mademoiselle Mauve, qui veut apprendre le mot Tsoin-Tsoin à un ami étranger… on va se marrer…

À demain, les ad(h)or(d)és…

Fonelle

Ps. Alexa, googlons de rire.

Ps2. Monica, oui parce que c’est si typique, cette histoire de nom des élèves.

Ps3. Patou, faut aller en rehab. Je vois que ça.

Ps4. Paloma, le marin serait jamais entré dedans, de toute manière…

Ps5. Marga, braguette plate (pour une femme, hein), c’est super important !

19
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

12 réponses à Où voir un grand bonhomme ?

  • alinepourquellerevienne

    on voit la grandeur de certains hommes dans la nonchalance qu'ils affichent face à leur art!
    j'ai vu son expo en décembre et quel plaisir pour les yeux!!

  • Lobe

    Je regarde ses photos, et la phrase se met à tourner dans ma tête. 'C'est la vie. C'est la vie, ces photos.' Je me reconnais par parcelle dans une sur sept, je me reconnais à 100% dans une, à 100% c'est effrayant et magnifique. Moi aussi je lis en semi-foetus avec une tête de tortue, moi aussi. Merci.

  • isis de paname

    Humilité est art qui se perd chez les grands hommes… malheureusement.
    Ne parlons même pas de l'élégance qui se perd tout court….
    Oui je deviens une vieille bique
    Isis
    Cette expo est top et je te la conseille @laprincesseaupetitpoids

  • Minika

    Les plus grands sont souvent les plus humbles, non ?

  • nelly

    j 'ai été interrompue…

    Et c'est ainsi que j'ai appris avec une certaine jouissance que l'élégance n'avait rien à voir avec la grandeur du porte monnaie.
    Et tu défends très bien cette idée.
    voilà , c'est tout ;-)

  • laprincesseaupetitpoids

    Je viens in Paris spécialement pour cette expo pas pour les soldes…..

  • nelly

    Je suis née dans une famille italienne, modeste qui ne lisait pas , qui n'allait pas au cinéma ni au théâtre.
    Aucun attrait quel qu’il soit pour l'art en général en fait…on s’habille avec ce qu’on trouve,
    on mange ce qu'il y a, là ou on se trouve.
    Rital oui, mais aucune élégance ni dans le verbe , ni dans le geste.
    j'étais en manque de quelque chose toute petite déjà 8-9 ans je crois que ça à commencer…
    Je voulais du beau, du sublime dans le détail. Je me disais à l'époque que j’étais née dans la mauvaise famille car je n'avais rien en commun avec cette vie que l'on voulait m’imposer.
    une fois libérer de cette emprise je me suis nourrie toute seule si je puis dire.
    premier job= premiers livres, premières sorties cinéma, premiers vernissages, premiers beaux habits, etc…
    Depuis j'essaye de continuer mon éducation en même temps que celle de mes enfants.
    Grande joie de découvrir ce grand bonhomme et de pouvoir partager avec les miens.

    C'est pour ça que je viens flâner par ici. Vous" m'éduquer" chère Sophie,
    alors merci d'être aussi généreuse.
    Ceci explique également à quel point j'ai hâte de m'offrir votre prochain livre;-)

  • Isabelle la cathodique

    Quelle joie, la désinvolture, la nonchalance, tout ce qui m'est étranger. Cette posture me dérange, d'ailleurs, je l'appelle posture tellement je ne la connais pas, c'est drôle. C'est sans doute naturelle chez lui. Je suis si pudique que cette attitude, je l'envie, tellement elle est impudique à mes yeux, c'est comme si comme si je promenais torse nu en ville…J'aurai la sensation de montrer tout ce que je veux cacher. Alors que je passe pour quelqu'un d'impudique et de très à l'aise. Mais on apprend à faire avec soi-même, pour le meilleur et pour le pire. Hier, j'ai été interviewée par hasard par une caméra de télévision, quelle étrangeté…Je ne me suis pas planquée dans mon col.
    Belle journée.

  • mademoiselle mauve

    youpi le Fonelle d'or ;)

    cette pose me fait penser à une interview de Bill Clinton alors en exercice. Je ne sais plus sur quelle chaîne ni dans quel contexte, si ce n'est que c'était une interview officielle ça c'est sûr. Sa position m'avait sidérée. Il avait nonchalamment posé son coude sur la table et sa tête dans la main, avachi comme un enfant épuisé. Non mais oh, c'était le président des States quand même, c'était quoi cette tenue je m'étais demandé ? J'avais halluciné devant pareille désinvolture. Aujourd'hui, je trouverais ça génial !

  • lilou

    de plus en plus rares sont les grands hommes, aujourd'hui Lassana Bathily, l'humilité faite homme

  • lucielou

    Je suis allée au Musée du Jeu de Paume la semaine dernière, comme pour y prendre une bouffée d'air et de sens. J'ai vu ce petit film, c'est une merveille. Et les photos… les photos ! Merci de trouver les mots pour relayer tout ça, Fonelle.

  • jade

    Je vais aller voir l'expo. Quand je pense que j'allais la rater à cause du froid…

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31