11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Que me dit Paddington ?
Le blog de Sophie Fontanel

Que me dit Paddington ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Est-ce le printemps ici?
  • comment faire revenir ce qui a disparu?
  • comment hiberner dans la lumière des choses?
  • JEUDI 18 DÉCEMBRE

paddington

Chère Horde, j’ai écrit dans le ELLE de cette semaine un petit texte sur Paddington. J’essaie de démontrer que c’est un hipster. Toutefois, une chose que je n’aborde pas dans cet article, c’est pourquoi l’ours Paddington me touche à ce point. Cette question me trottait dans la tête depuis une semaine. Eh bien, j’ai trouvé : en fait, je viens d’une famille Paddington. Comme tant de gens. Et m’en vais vous en parler ce jour.

Ma famille maternelle vient d’un coin nommé Brousse (Bursa), en Turquie. C’est pas le Pérou, comme on dit (et aussi, rapport au fait que c’est le pays d’origine de Paddington), mais c’est bien le bout du monde, croyez-moi, en tout cas ça l’était au début du siècle. Et dans ce bout du monde, ma famille, aux alentours de 1910, nourrissait, comme l’ours Paddingon, des rêves d’Europe. Dans notre cas, c’était pas l’Angleterre, c’était la France. Un peu comme l’ours Paddington, mes grands-parents (et leurs parents !) essayaient d’apprendre une langue étrangère adorée (le français), en se faisant des conversations entre eux. Ça les faisait jubiler de se sentir cosmopolite à Brousse, et ils pensaient la France comme le plus beau pays du monde. Comme l’ours Paddington, ils ont fait le voyage en bateau, dans des rudes conditions. Comme l’ours Paddington, ils sont arrivés en France, fous de la France, mais totalement insolites en France. Comme Paddington, ils pensaient que, s’ils étaient suffisamment polis, on les accepterait. Et comme Paddington, ils disaient bonjour sans cesse à tout le monde. Mon grand-père entrait y compris dans le métro en disant : « Bonjour à tous ». Comme Paddington, mes parents ont connu le découragement, mais aussi la joie de rencontrer de grands cœurs. Comme Paddington ils ont écrit des lettres à ceux, au loin, dont ils étaient séparés. Comme Paddington, ils n’avaient que deux fringues, mais une certaine classe, je dois dire. Comme Paddington, ils ont sauvé leur peau. Le monsieur là-haut sur la photo est Dionys, mon arrière grand-père.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Lumir qui croit que le père Noël va lire mon mail.

À lundi, les adhordés,

Fonelle Paddington

Ps. Patou, le ticket gagnant j’aimerais l’avoir avec un beau gars.

Ps2. Isabelle la Cathodique, tes messages ne tombent jamais dans le vide.

Ps3. Navajo, j’adore te secouer le prunier.

Ps4. Fredi, le 40 fillette c’est bien aussi, moi je dis.

Ps5. Virg’, Larry en Casse Koons, non mais tu es un génie !

23
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

17 réponses à Que me dit Paddington ?

  • Annloowizz

    B.E.A.U, tout simplement.
    Bonne année Fonelle, merci de me toucher à chaque fois que je vous lis!

  • Dom

    Et si la solitude était de ne pas savoir s'intéresser aux autres ?

    Loin de moi l'idée de donner des leçons, mais je pense à cela en pensant à mon papa, qui souffre de solitude (il le dit) mais n'entre en contact avec personne, attendant en revanche la réciproque…

    (pas le temps de suivre avec 1 post par jour)

  • Dom

    C est tellement magique la photo pour mettre un regard sur un nom.
    Ton post est le début d un livre
    J aimerai lire la suite

  • Minika

    Cette histoire c'est un livre. Un long et beau livre qui devrait être dédié à cela… non ?

  • sabcestbien

    comme disait Brassens dans ses chansons je crois, on est l'etranger des autres et ce film nous apprends a regarder les autres . j aime ces films pour enfants a plusieurs degrés. comme quand ma mere m amena voire le roi et l oiseau qu d ailleurs ma fille a vu la semaine derniere a l école

  • navajo

    J'en aurais bien fait mes Dimanches, de cet homme : Il devait pouvoir dire des mots aussi doux que sa barbe…

  • Natou

    Terriblement touchant

  • Patou

    Fonelle m'aura fait Googler Paddington Bear ! … Le pouvoir de cette femme !

  • Liza Siola

    Chère Madame Fontanel.
    C'est très touchant. J'ai aussi beaucoup apprécier vos références aux origines de votre famille maternelle dans votre livre Grandir

  • fredi

    elle st incroyable cette photo de votre ancêtre Dionys : c'est un homme jeune aux beaux yeux doux mais on ne le voit qu'au 2ème regard à cause de cette barbe de vieux sage oriental.

  • marga

    tu peux etre si touchante.

  • Eurydice

    Merci de nous raconter cette histoire, ça me fait immédiatement penser à la Promesse de l'aube de Gary, d'autant plus que sur cette photo je trouve que Dionys ressemble à un grand auteur russe!

  • isis de paname

    C'est la première peluche que j'ai offerte à ma fille…
    Et cet am on va voir le dessin animé au cinéma… Nous avons quel âge ?
    43 et 17 ans…
    Il faut grader son âme d'enfance pour rester jeune !!!
    Vive Padington and your family

  • Pauline Chloé

    Que j'aime la délicatesse de votre grand-père qui saluait les passagers du si morose métro parisien (quoique je me plais à croire que ça ne l'était pas tant que ça, "avant", comme on dit). Je rêve de ces épopées fantastiques d'un autre âge, et vous nous les racontez avec élégance chaque jour. Merci Fonelle

  • Jackson

    Vous avez le don de me parler. Tout me parle ici aujourd'hui. Bon week-end !

  • Olivia

    J'y suis allé c'est génial !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31