11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Qui chouine en chinant?
Le blog de Sophie Fontanel

Qui chouine en chinant?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • DERNIÈME JOUR DES DÉFILÉS
  • Est-ce que c’est jeudi seins ?
  • MERCREDI 9 JUILLET
  • VENDREDI 10 JUILLET 2009

Entre deux appartements, je suis hébergée chez des amis vers la rue d’Aligre à Paris, où il y a brocante au marché, tous les jours. On trouve là-bas des splendeurs à 2€. Et je viens de découvrir, à ma grande stupeur, qu’il y a des gens qui ne savent pas chiner. Leur yeux passent au-dessus des choses comme si elles n’existaient pas, les choses.

Alors que moi je suis à fond dans l’idée que les objets inanimés font plus encore que de nous appeler, ils nous attendent, et lèvent le cou invisible de leur âme d’objet inanimé quand on passe non loin d’eux. Un copain du journal ELLE cherche des assiettes, l’idée d’en chiner ne lui vient pas à l’esprit, il ne sait pas que le monde de l’ombre lumineuse des choses l’attend dans les marchés à la brocante.

Dieu (s’il existe, ce petit foireux) , m’a faite sensible à la matière. Je l’en remercie.

Fonelle d’Or décerné ce jour à Isabelle Mijaurée qui sait ce que c’est que «le goût de la framboise dans le buisson». Ça sonne un peu porno, mais je vois ce qu’elle veut dire concernant les framboises!

À demain, les adorés,

Sophiefonelle

Ps. Isis de Paname, oui à un monde proustien, oui, oui, oui.

Ps2. IIII, merci de l’info sur le Rouge Sweet kiss 51 du Monop, je vais aller voir s’il fait bien les lèvres en pétale. Icimilan va être contente de l’info.

Ps3. Morillon (j’espère que j’écorche pas ton nom), j’aime tant que tu dises qu’on vient chercher ici une image de la femme. Merci. Merci.

Ps4. Mina, oui c’est vrai je cherchais avant à avoir les lèvres orangées comme dans le cinémascope. Je cherche encore, en vérité.

0
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

27 réponses à Qui chouine en chinant?

  • BERETTA

    quel plaisir de fou on prend à récupérer des objets et à en détourner la fonction primaire, un porte-manteau en bois merisier transformé en arbre à l’entrée du salon, une sculpture,bizzaroïde en métal doré tronant dans la salle de bain en arbre à éponges multicolores, une vieille boite à couture customisée qui devient boîte à bijoux. NON, je n’ai pas honte j’ai toujours un oeil qui traîne sur les amas de poubelles quand je marche !super loisir! et si vous désirez quelque chose, demandez, je me ferai un plaisir!

  • gaelle

    Oh, tu vis dans mon quartier! Va dîner à la Gazetta, manger de la charcuterie et boire des bons vins chez habibi, te promener sous les arcades, et passe voir le libraire du marché, il a des exemplaires terribles!

  • Isis de paname

    Moi j’adore Chiner, c’est ce que j’appelle mon plaisir de Chine… faute d’aller en Chine
    Isis

  • annimage

    Mais que c’est joli tout ça, je découvre ce dailyElle, après quelque temps de somnolence…
    Je ne rattraperai pas le retard, tant pis ou tant mieux… des fois l’espace vide nous comble aussi..
    C’est vrai qu’on peut survoler les objets sans s’attarder dessus…c’est peut-être qu’ils n’ont rien à nous dire, et aussi qu’il en est des choses comme des personnes, il y en a qui n’ont rien dans le crâne…semble-t-il, mais qui sait…
    Quand le regard est beau, tout est beau.

  • Minika

    Le lierre sur le mur on dirait un bonhomme avec des jambes toutes minces…

  • mary

    …chiner , le plaisir de la rencontre avec le bel objet que l’on gardera longtemps , chargé de l’histoire qu’on lui invente.
    ou juste se promener et rentrer pleine de la vie de la rue , des sourires.
    mary

  • marie morillon

    et non Sophie , tu n’écorches pas mon nom!
    Ici , OUI, je retrouve le plaisir de flâner, comme on flânerai bien dans cette ruelle.
    Quand avant d’aller dormir , l’envie encore d’aller me balader, prendre l’air de la rue , des gens , des parfums , de l’humain, de l’asphalte mouillé, des tulipiers en fleurs.
    A l’heure où la course est de mise , entre travail ( « carrièèèère « ,je te chéries… ); réussite recommandée en amoooour….. pour compléter le tableau de la maman aussi bien -sûr trèèèèèèèèès attentive…
    un vent d’air frais , des photos ça et là , du beau , du léger , entre débats et actualité
    Un monde de filles puisque nous sommes et le revendiquons des filles.
    des femmes.
    mary

  • marga

    « …levent le cou invisible de leur ame d´objet inanime », « le monde de l´ombre lumineuse des choses… » t´es quand meme tres forte, Fonelle. bravo. chiner, quelle merveilleuse occupation.

  • Dom

    mon Colette à moi, c’est Emmaüs…

  • Lobe

    Si récemment, j’ai chiné des lunettes nacrées pour l’happy hippie anniversary d’une amie… des lunettes d’opéra.

  • Anne à Ibiza

    Ma chienne chouine quand elle chine du caillou à la plage, sa passion.

  • sabcestbien

    mets de l’huile et ça ira mieux !
    ok je sors…

    trop tentant

  • IsabelleMijauree

    ha hahahaaaaaa merci pour ce Fonelle d’Or, c’est ma mention très bien crypto-porno à moi !!

  • Avril

    Mes parents étaient antiquaires, ils avaient la boutique  » Vivement Jeudi « , rue Mouffetard. 
    Grandi en chinant.
    Chiner a peut être été mon premier mot. Alors votre article me résonne.
    Chiner, une chasse au trésor jeu de piste, il y a beaucoup d’enfance dans la chine. Ne pas savoir ce que l’on cherche, mais en le voyant, on le reconnaît. 
    Dénicher ; c’est comme nos grand-mères qui nous donne dans le creux de la main un petit rien du tout tout ancien à elles, une broche, un culbuto de Bakélite, la passation des choses. 
    L’arbre généalogique des objets. 
    C’est comme la route de la soie, la route de la soi. 

  • Virg'

    Je chinoise plus souvent que je ne chine, j’avoue…

  • cat

    et cette photo… c’est pas le marché d’Alligre… c’est devant chez moi :o)))

  • Sunny Side

    Pourquoi tu coïncides autant … et si souvent ? Tu synchrones ou quoi ! Cà devient surréaliste ! A croire que nos cerveaux sont branchés or c’est impossible nous ne nous connaissons pas ! Surtout aujourd’hui ça chine dans tous les sens ! je fus une grande chineuse, avant de virer « chinoise » ! J’ai une amie qui marchande pour moi, je ne sais pas, je n’ose pas !

  • Claire

    J’aime chiner, chiner c’est chercher le beau meme (surtout) s’il se cache. C’est plus marrant que quand c’est deja fait par les autres, et puis on peut trouver SON beau a soi, pas celui pense pour vous par une marque. C’est (un peu si on a l’esprit tordu) comme les hommes, il y a celui evident bien looke-bien coiffe, et puis il ya celui qui vous lit des romans a voix haute et qui met des chemises avec des boutons de manchette. Il faut chercher pour le trouver. (non je vous dirais pas ou !)

  • sabcestbien

    ne stock pas trop si tu squate…

    à la brocante tout est possible, on peut trouver un miracle comme de la m.. faut juste ouvrir le bon oeil ! et pas mettre les pieds dans le plat !

    moi j’adore, meme si je reviens avec rien, j’en ai eu plein les yeux…et surtout il y a un supplément d’ame que n’a pas le magasin ou tout sent le neuf…

  • La Meuh

    Chiner c’est retrouver des bouts de sa mémoire. Merci Sophie, pour ce billet.

  • Anne chic and geek

    La force d’aimer aussi ? (non ce n’est pas du Dove Attia, même si sorti du contexte, la question se pose ;))
    Je veux chiner avec toi Sophie !!!
    Je suis perdue quand il y a trop d’objets, comme dans une foule d’étrangers… je ne sais vers qui/quoi aller, et contrairement à toi, il est rare que l’un d’eux me tende les bras en souriant.
    Si ça arrive, je me laisse embrasser, crie au miracle et le chéris ensuite comme une relique précieuse ;)
    Bisous
    Anne

  • icimilan

    le beau lierre sur le mur (je crois, je suis pas connaisseuse botanique).
    les brocantes chouettes on leur tombe dessus, c’est ce qu’on appelle le bon gout.
    malheureusement on peut pas toutes les remporter chéz nous.

  • jicky

    et sensible à la matière, ça rend tout, sauf matérialiste. Sinon, les objets restent en dehors de nous, et alors là, oui, uniquement matière à… matérialisme (houlala, prise de tête..)

  • Hafi barron

    Le plaisir c’est de chercher, pas forcément de trouver à tous les coups…non?

  • mina

    à demain l’adorée!

  • Chris

    J’ai parfois du mal avec la chine mais je ne chouine pas

  • isa du moun

    J’aime quand les choses sont classées, par tailles, par couleurs, etc…
    Donc la chine, c’est pour les objets, pas pour les vêtements. En plus j’aurai peur d’attraper la gratouille en portant des machins vintages…

  • 1#dailyCharlotteGainsbourg : sa première campagne pour Balenciaga en 2008
  • 2#dailyCharlotteGainsbourg : ses fringues dans le film « Prête-moi ta main »
  • 3#dailyCharlotteGainsbourg : nos chansons préférées
  • 4#dailypeople : le best of
  • 5La playlist du week-end
  • 6
  • 7Le voyage en Absurdie de la nouvelle campagne Kenzo
  • 8Le trench panthère d
  • 9La rubrique sportive de Net-a-Porter
  • 10Le mystère de la femme sans tête
  • 11#dailySummer : le sac en paille d
  • 12La playlist du week-end
  • 13
  • 14Le loden Lodental pour Zef
  • 15Les chaussettes de Maison Kitsuné pour Royalties
  • 16Le profil du fils de Schwarzenegger dans la campagne Tom Ford
  • 17Le collier factice de la fille Sioou
  • 18#dailySummer : le chapeau de paille et la fouta de Vanessa
  • 19La playlist du week-end
  • 20
  • 21L
  • 22La leçon de basket de Tony Parker à Najat Vallaud-Belkacem
  • 23Les fermetures Eclair encadrant Kate Moss dans la nouvelle campagne Stella McCartney
  • 24L
  • 25#mescheveuxdansELLE : la couronne de fleurs
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31