11h00 DailyELLE > Le blog de Sophie Fontanel > Qui est la divinité de la couleur ?
Le blog de Sophie Fontanel

Qui est la divinité de la couleur ?

FacebookPinterestTwitterShare

Et aussi...

  • Peut-on l’avoir mauvaise la laine ?
  • MARDI 24 JUIN
  • Vers quoi courir ?
  • qu’est-ce que la bêtise?

j-crew-desk-fonelle-new-york-jenna-lyons

Chère Horde, là, sur la photo, je suis dans la réserve à fils des bureaux de J.Crew à New York. Ces bobines à elles toutes seules donnent une idée du talent dingue de J.Crew qui est celui d’assembler les couleurs, notamment. Ce vendredi paraît dans ELLE un grand portrait écrit (par moi) sur Jenna Lyons, la femme qui dirige J.Crew avec Michael Drexler. J’ai rencontré Jenna à Paris, puis à New York, mais en réalité nous avons une amie commune, Garance Doré, qui nous a depuis longtemps accoutumées l’une à l’autre, si je puis dire. Parlons de cette familiarité qu’on se sent avec quelqu’un, parfois.

J’aime Jenna parce que c’est une femme qui s’est inventée, aujourd’hui une femme très puissante aux États-Unis. Sa beauté, spectaculaire quand on la voit en vrai, est une conquête sur sa taille trop grande, des soucis de santé. J’explique tout ça dans l’article. Ce pour quoi je l’admire le plus, c’est pas pour son empire, c’est pour ce don des couleurs. Elle m’a fait acheter un short rose bonbon, un jour, juste parce qu’elle avait eu le génie d’inventer un short en grosse toile qui rendait les autres shorts caduques, donnait de l’espoir à mes cuisses. La couleur est un baume, mais mine de rien pas si difficile à appliquer sur soi-même. Les couleurs vendues dans la grande diffusion sont rarement subtiles, et c’est tout l’art de cette femme que d’être une obsessionnelle de ça. De boire la couleur par ses beaux yeux plissés, super intelligents, de demander de l’élan à la vie et donc à son équipe. J.Crew ouvre à Paris début mars (le 8), 12 rue Mahler. Je sens que je vais y passer des heures, à aller chercher de quoi me guérir du terne. L’effet que ces couleurs produisent sur moi se voit, je crois, dans cette photo qu’une bonne âme a bien voulu prendre pendant ces jours passés chez J.Crew. Je bave littéralement de bonheur. J’étais comme une gosse, transfigurée par ces bonbons à tisser. Je vais passer quelques surprises sur mon compte Instagram aujourd’hui.

Fonelle d’Or décerné ce jour à PomPom girl qui dit que certaines photos de mode ouvrent un monde. Ouvrons ce monde. Je sais pas où il s’ouvrira, peut-être pas là où on l’attend, mais je sens que ça va venir.

À lundi, les ad(h)ord(h)és…

Fonelle

Ps. So, sans cette bienveillance, sans cet humour, on crève.

Ps2. Lilou, j’aime la notion de marge d’identification. Je l’ai quand je regarde Marilyn Monroe, aussi !

Ps3. Natou, de toute manière Instagram est une révolution.

Ps4. Naty, oui un manque et un conformisme, je me bats contre ça.

Ps5. Claire, il faut un bon coloriste pour accompagner ce gris.

18
Dans la rubrique Le blog de Sophie Fontanel Suivez Fonelle sur Instagram
FacebookPinterestTwitterShare

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Non

16 réponses à Qui est la divinité de la couleur ?

  • Elise Quirion-Girard

    Je suis tombée sous le charme J.Crew, en Floride il y a quelques années.
    C’est simple je veux tout essayer, tout me plaît ! De la ballerine couleur peau, aux pantalons coupé 3/4, et la folie d’un pull ou d’un accessoire vitaminé. J’ai trop hâte de lire cet article sur la fondatrice, que je ne connais pas encore. Elle m’inspire déjà.

  • alexa

    Ton pull me rappelle un que j’ai porté adolescente. Est-ce un Busnel par hasard?
    En tout cas j’adore

  • anne à Ibiza

    Cette photo, c’est moi bavant comme un crapaud la semaine dernière à Barcelone chez un grossiste en pierres semi-précieuses (je prépare une collection de bijoux pour l’été) devant les milliers de couleurs entassées dans son entrepôt. Des couleurs jamais tout à fait les mêmes et souvent subtiles puisque naturelles. Un grand moment! Critère de sélection principal, les pierres les plus capteuses de lumière. Car on peut être terne en orange et lumineuse en gris.

  • marga

    la magie de la couleur est tjs la, a ma portee, jour apres jour, quand on vit, comme moi, sous le soleil tout au long de l´annee. chance!

  • may en avril

    Les couleurs apaisent les émotions et les accompagnent sereinement. Je pense à Matisse et son musée à Nice où l’on comprend sa peinture à travers la lumière du midi.
    Merci pour le fonelle d’or et surtout la compréhension de mon plaisir d’appartenance, qui est d’autant renforcé!

  • Milly

    Moi, les couleurs me font penser à ma provence natale. Les marchés, les champs de lavande, de tournesols, les parfums, le soleil … J’ai redécouvert il y a peu, la fameuse marque provençale Souleiado qui possède un patrimoine d’imprimés et une histoire impressionnante. Les petites robes y sont colorées et mignonnes à souhait. Le mariage des couleurs et des imprimés, que je pensais too much, est parfaitement maitrisé et de bon goût. Et bien sur les fameux foulards en soie, en coton, en laine qui n’ont rien à envier à ceux d’hermès. Bref je suis fan et je trouve ça dommage que vous n’en parliez jamais chez Elle… Snif

  • Silences

    J’adore toutes ces couleurs ensemble ! Le problème c’est de devoir choisir. Quand il n’en reste qu’une ou d’eux, même si elles sont belles en soi il y a la magie qui disparait.
    Et pour répondre à la qqqquestion du jour, la divinité de la couleur je l’ai rencontrée en Inde, dans le Kerala, c’est dingue toutes ces couleurs sublimes qui explosent partout, des bateaux de pêcheurs jusqu’aux sacs en toile de jute qui débordent d’épices, de pâtes ou de fleurs sur les marchés…

  • Murielle

    Sophie, j’ai envie de commander chez Cos, comment leurs vêtements taillent ‘ils ?

  • mademoiselle mauve

    je vous trouve un sourire de gosse, comme vous dites. j’adore

  • Murielle

    J’avoue que je ne l’ai découverte qu’il y a quelques mois et en effet elle fascine.

  • Claire

    Plutôt la plus habile des prestidigitatrices, pour avoir transformer une marque très très conventionnelle de PAP en objet de désir et de fantasme. Ces présentations sont toujours un régal pour les yeux . Hier j’ai capturé quelques photos de la présentation J crew pour m’en faire un pense-bête, espérons que la magie diffuse!

  • Solexine

    C’est drôle , cette image de grosses bobines multico rangées (?) sur une étagère, m’est familière. Je travaille depuis des années pour des bureaux de tendances , qui ont tous chez eux les mêmes étagères avec des dizaines -voire centaines- de bobines comme ça pour élaborer leurs gammes de couleurs , en général pour la grande diff’ qui constitue souvent une grosse partie de la clientèle de ces bureaux… et bien , malgré le mal qu’ils se donnent pour créer ces gammes et ces harmonies , je trouve comme toi , que l’industrie textile mainstream s’en inspire rarement , et reste peu subtile en matière de couleurs. J’ai reçu mon ELLE hier , je vais lire ton article sur J.Lyon ce soir dans mon lit (miam :-)
    PS : et au fait , je viens seulement de voir que j’avais eu un FO d’Or l’autre jour , ben merci , je vais le mettre virtuellement sur ma cheminée. :-)

  • laprincesseaupetitpoids

    Ce qui me met en transes aussi question couleurs……c’est Sennelier….j’allais y acheter des pigments pour ma fille quand elle était enfant …ou pour toute provinciale comme moi… ..les rayons rubans des magasins de tissu ou merceries… (hélas..en voie de disparition…) un réel moment de bonheur..

  • Joce My je ne sais quoi

    « Les couleurs vendues dans la grande diffusion sont rarement subtiles », je suis d’accord avec vous mais il y a une exception à cela: COS. Les couleurs ont aussi une grande importance pour moi et je me régale de leurs couleurs sourdes, audacieuses, vives… J’ai hâte de découvrir celles de J. Crew mais j’ai un peu peur du prix…

  • lilou

    Sourire de la couleur! Vous me faites penser à Charlie dans la chocolaterie. La divinité de la couleur, ça pourrait être l’Inde? que je vois dans cette photo, le safran, le rose indien, la couleur des saris, des foulards. La bonne teinte ça compte, et l’harmonie surtout, comme le montre la photo. On se demande toujours ce qu’on peut ou non mélanger, avec le turquoise par exemple? c’est parfois délicat.

  • Nady

    Merci d’annoncer que vous avez écrit un article comme ça j’achète Elle, merci beaucoup ! Je ne lis pas Elle, m’ennui.
    Je trouve que J.Crew oscille entre de très belles choses et de très laides choses. Étrange et quelque part réconfortant. Mais je m’inspire du talent singulier de Jenna Lyons pour la couleur. J’aime aussi les harmonies de Derek Lam.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30